Fiche de synthèse Item 113 Prurit

dermatofeature.jpg

Découvrez le chapitre 6 : Item 113 Prurit de l'ouvrage La dermatologie facile aux ECNi Fiches de synthèse illustrées

1 Prurit chronique
2 Cholestase
3 Érythème prurigineux
4 Principales causes dermatologiques et systémiques de prurit


! OBJECTIFS

Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier
les examens complémentaires pertinents.

Argumenter l’attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

1 Prurit chronique

Fig. 6.1. Patient avec un prurit chronique à recrudescence nocturne. Présence de papules érythémateuses du tronc, des plis axillaires et de l’ombilic.

prurit chronique

Présence de papules érythémateuses

L'examen clinique attentif a mis en évidence des sillons des paumes. Ici, l'association de lésions spécifiques (sillons), de la topographie caractéritique du prurit (emmanchures axillaires, région génitale, mains) et de la recrudescence nocturne a permis de poser le diagnostic d'une gale. Il faut toujours y penser devant un prurit.

2 Cholestase

Fig. 6.2. Papules croûteuses du dos et des fesses, avec des stries de grattage.

Papules croûteuses du dos et des fesses

stries de grattage.

Lésions non spécifiques de grattage chez une patiente ayant une cholestase.

3 Érythème prurigineux

Fig. 6.3. Érythème prurigineux de l’avant-bras droit.

Érythème prurigineux

Érythème avant-bras

L'examen clinique montre des lésions vésiculeuses prurigineuses confluentes sur base érythémateuse de la main gauche. L'interrogatoire a permis de conclure à une application de gel anti-inflammatoire sur le bras droit. Au total, il s'agit donc d'un eczéma de contact à une crème anti-inflammatoire.

LES 5 POINTS CLÉS DU PRURIT

1 Il faut rechercher des lésions élémentaires et des arguments en faveur d’une dermatose sous-jacente (voir dans le tableau 4), qu’il faudra différencier des lésions non spécifiques induites par le grattage chronique : stries linéaires, excoriations, papulo-croûtes et nodules ou lichénification.

2 Les principales causes dermatologiques du prurit sont résumées dans le tableau 4 et comprennent infections (gale ++), urticaire, eczéma, psoriasis, dermatose bulleuse auto-immune ou lymphome T cutané L’examen clinique doit ainsi rechercher des arguments en faveur d’une affection dermatologique prurigineuse.

3 Devant un prurit diffus sine materia, un bilan paraclinique est indiqué à la recherche d’une cause systémique-organique : NFS, Pq, fonction rénale, bilan hépatique, calcémie, bilan infectieux (VIH, VHB, VHC, selon contexte examen parasitologique des selles), TSH, ferritinémie, électrophorèse des protéines sériques, échographie abdominale et radiographie du thorax.

4 Dans tous les cas, il faut rechercher une cause médicamenteuse (opiacés, antihypertenseurs, clopidogrel, etc ).

5 La prise en charge repose sur le traitement étiologique d’une dermatose sous-jacente ou de la cause organique diagnostiquée Des mesures symptomatiques sont importantes : émollients, dermocorticoïdes, antihistaminiques, conseils hygiéno-diététiques, soutien psychologique Souvent, aucune cause n’est identifiée, il faut alors évoquer un prurit sénile, un prurit psychogène ou un prurigo.

4 Principales causes dermatologiques et systémiques de prurit

causes du prurit

© 2018 Elsevier Masson SAS

Vous venez de lire le chapitre 6 : Item 113 Prurit de l'ouvrage La dermatologie facile aux ECNi Fiches de synthèse illustrées

Je découvre le livre

La dermatologie facile aux ECNi

Auteur

Charles Velter

Praticien assistant spécialiste, service de dermatologie, Institut Gustave Roussy, Villejuif
Ancien praticien hospitalier, service de dermatologie, hôpital Henri-Mondor, Créteil
Ancien chef de clinique, assistant des hôpitaux, service de dermatologie, hôpitaux universitaires de Strasbourg

Je découvre l'ensemble des articles en études de médecine

Share
Tweet
Share
Share