Arnaud: ESI de 2ème année et de 33 ans

Nous parle de son parcours pour devenir ESI.

Présente toi.
Né à Saint-Pierre (Iles Saint-Pierre et Miquelon 975), 33 ans, Étudiant en Soins Infirmiers 2e année (promotion septembre 2015-2018) à l’Institut de Formations Paramédicales du Havre Mary Thieullent.

Avant d’intégrer cet institut, mon parcours scolaire a été l’obtention d’un Brevet d’Etat Professionnel, mention comptabilité (2001)… hormis d’effectuer un parcours scolaire classique, il n’y avait à l’époque pas pléthores de formations professionnelles. Car on disait de moi au début des années 2000, ne pas avoir le niveau pour un cursus de filière générale….

Ensuite, j’ai eu l’opportunité d’effectuer en qualité d’engagé mon service militaire au sein de la prestigieuse Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris durant une période de 2 ans (volontaire depuis 1998) tout en débutant également mon action de bénévolat  (équipier- secouriste) à la Croix Rouge Française de Paris. Organisation non-gouvernementale avec laquelle j’ai donné de mon temps entre 2001 et 2012 que ce soit à Paris, Nice mais aussi à Saint-Pierre & Miquelon.

Enfin, c’est à l’occasion de ma venue sur le continent à l’automne 2014 afin de valider en cursus partiel le Diplôme d’Etat d’Ambulancier auprès de la Croix Rouge Française de Paris que je me suis tenu informé de l’organisation d’un concours d’entrée en IFSI (ancienne appellation) en France pendant la période à laquelle j’allais être dans l’hexagone.

Je me suis tout de suite positionné sur cet institut qui me permettait de venir rapidement présenter aux épreuves théoriques sans la moindre préparation faite en amont si ce n’est que de me baser sur mes connaissances personnelles et expériences professionnelles.

Malgré tout, dès lors que j’ai intégré au départ pour un remplacement de quelques jours  (qui est devenu pour près de deux ans) un établissement pour personnes porteuses d’handicaps physiques et moteurs (2007), je me souviendrai toujours de personnes qui sont venus me trouver et qui m’ont laissé penser que cette voie est la mienne et que je dois aller aux bouts de mes ambitions, c’est ainsi que j’avais déjà pensé à un possible objectif soit de pouvoir un jour à mon tour, obtenir le Diplôme d’Etat en Soins Infirmiers par voie professionnelle.

C’est précisément ce que j’ai réussi à faire car ensuite j’ai intégré la formation diplômante d’auxiliaire de vie sociale (2008) qui m’a permis de travailler pendant près de 2 ans dans un EHPAD en qualité d’Agent des Services Hospitaliers dans un premier temps mais aussi en occupant le poste de faisant-fonctions d’aide-soignant. J’ai réalisé pendant cette période la richesse que pouvait amener d’évoluer auprès de personnes avec des connaissances théoriques et pratiques, c’est ainsi que j’ai fais le choix de quitter mon archipel pendant quelques mois afin de me présenter au diplôme d’état d’aide-soignant (Nice).

Une fois le DEAS en poche, je suis retourné travailler sur mon archipel tout d’abord au sein de l’EHPAD du Centre Hospitalier. Mais ensuite par voie de mutation en interne, j’ai pu intégrer le pool de remplacement d’aide-soignant dans les services de médecine-chirurgie.  Enfin, quelques temps après ma candidature au nouveau service des urgences du CH a été retenue.

C’est ainsi que j’ai démarré ma carrière dans l’hospitalier dont je suis extrêmement fier car de pouvoir évoluer dans ces conditions et au sein d’un Centre Hospitalier français d’outre-mer qui selon moi est une force car ce « petit CH à l’échelle nationale » où l’on trouve des personnes dévouées, compétentes et à multiples compétences orientées au bénéfice de la population de ces îles (environ 6500 habitants). http://www.spm-tourisme.fr/

Bien des années après, je suis heureux que cela ce concrétise progressivement grâce aux propres ressources et compétences que j’ai pu mettre en avant, à savoir : courage, dévouement, détermination, mais aussi grâce à un travail soutenu.

Enfin, un élément important qui contribue à cet épanouissement reste sans aucun doute monentourage personnel et professionnel qui m’ont porté et soutenu lorsque je peux traverser une période de doutes, difficultés…

Merci profondément à eux et à ces quelques personnes qui se reconnaitront à travers ce témoignage.

Share
Tweet
Share
Share