Qualité des soins : le Dr. Peter Edelstein

plaide pour une révolution culturelle

« Pourquoi continuer à payer pour de très mauvais soins? » s’interroge le Dr. Peter Edelstein. Sa réponse se nourrit d’observations hors de nos frontières et sur le système de soins dans sa globalité. Rationalisation des coûts, information de qualité à destination des patients comme du corps soignant, anticipation… : plusieurs pistes tendent à montrer que notre système attend un véritable changement de modèle. Démonstration par l’exemple :

Votre père vient me voir avec un grave cancer colorectal.

  • Je dois opérer en urgence, mais j’ai bu un peu trop de vin ce soir-là, je fais du mauvais travail et provoque une complication.
  • Après l’opération, il va donc en soins intensifs.
  • Le 3e jour de son séjour en soins intensifs, une infirmière lui administre la mauvaise dose de médicament, provoquant une insuffisance rénale.
  • Il est mis sous dialyse.
  • Entre temps, j’ai effectué une seconde opération pour réparer l’erreur commise lors de la 1re.
  • Deux semaines plus tard, il quitte les soins intensifs, et 5 semaines plus tard, il quitte l’hôpital pour 3 mois de suivi et de rééducation.

Tout le monde serait d’accord pour dire qu’il s’agit de très mauvais soins. Pourtant, je suis payé pour la première opération et pour la seconde, qui n’a servi qu’à réparer les erreurs de la première. L’hôpital est payé pour la dialyse malgré l’erreur commise par l’infirmière et pour le séjour en soins intensifs inutile. La rééducation est également payée.

Revenons un peu en arrière:

  • Le patient vient me voir avec un grave cancer.
  • J’opère et ne commets pas d’erreur.
  • Il ne va jamais en soins intensifs, ne reçoit jamais de mauvaise dose de médicament, rentre chez lui au bout de 6 jours, sans rééducation.
    Des soins de plus grande qualité coûtent moins cher!

Revenons encore plus loin en arrière:

  • 3 ans plus tôt, son médecin traitant lui prescrit une coloscopie. Les polypes sont retirés. Il n’a jamais de cancer.

Un exemple concret tiré de l’interview du Dr. Peter Edelstein publié aujourd’hui par Health & Tech

Lire dans son intégralité l’interview : « Des soins de plus grande qualité coûtent moins cher ! » (Dr. Peter Edelstein, CMO Elsevier)

Un article reproduit sur le blog avec l’autorisation de Health and Tech Intelligence

Share
Tweet
Share
Share