autoévaluation EMC Médecine buccale : bloc opératoire d'implantologie

autoévaluation EMC médecine buccale

Testez-vous avec cette autoévaluation attachée à l'article Bloc opératoire d'implantologie : hygiène, asepsie et traçabilité.

1/ Le risque infectieux lié à l'indication des dispositifs médicaux est classé en différentes catégories qui sont :

A - très critique
B - critique
C - semi-critique
D - peu critique
E - non critique
réponse

2/ Les locaux d'un site où est pratiquée de la chirurgie implantaire doivent distinguer plusieurs zones qui sont :

A - administratives
B - non contaminées
C - potentiellement contaminées
D - contaminées
E - protégées
Réponse

3/ Les différents types d'eau nécessaire selon les utilisations en chirurgie implantaire sont :

A - l'eau non potable
B - l'eau potable
C - l'eau filtrée
D - l'eau stérile
E - les eaux techniques
Réponse

4/ Les principes importants des opérations de désinfection sont :

A - commencer par désinfecter
B - aller du sale vers le propre
C - aller du haut vers le bas
D - commencer par les locaux les moins contaminés
E - aller de bas en haut
Réponse

5/ La gestion des déchets nécessite :

A - une poubelle réservée aux déchets souillés de sang
B - une poubelle réservée aux papiers
C - une boîte à OPCT
D - une poubelle pour les DASRI
E - une poubelle réservée aux déchets ménagers
Réponse

Vous avez vu l'autoévaluation attachée à l'article Bloc opératoire d'implantologie : hygiène, asepsie et traçabilité.

© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : M. Samama, P. Goudot, P. Sabin, P. Astagneau, J. Bouaoud. Bloc opératoire d'implantologie : hygiène, asepsie et traçabilité. EMC - Médecine buccale 2018;13(4):1-9 [Article 28-730-A-10].

Médecine buccale
Des bases à la pratique
en odontologie et stomatologie

Présentation, sommaire...

Abonnement

traité EMC dentaire

Share
Tweet
Share
Share