À paraître le 5 avril, un ouvrage novateur en diabétologie

du Professeur Monnier

Diabétologie: 55 démarches cliniques en pratique médicale courante, c’est le titre du nouvel ouvrage du Professeur Louis Monnier. Découvrez sans attendre l’avant-propos de l’ouvrage et la table des matières détaillée.

Avant-propos

La diabétologie est une discipline en constante évolution, ce qui justifie l’actualisation régulière des recommandations en termes de diagnostic, surveillance et thérapeutique. Des concepts qui paraissaient bien établis sont régulièrement remis en cause ou soumis à des révisions, en particulier à la lumière des nouvelles thérapeutiques qui ne cessent de voir le jour. La parution en flux continu d’articles publiés dans les revues scientifiques permet de suivre l’actualité diabétologique en temps réel. Cette information continue a l’avantage évident de tenir les lecteurs au courant de l’actualité la plus récente. L’inconvénient est que ce type d’informations obéit parfois à un effet de mode. Ainsi, des concepts qui semblaient pertinents au moment de leur publication peuvent être démentis au bout de quelques semaines ou mois après parution d’un article dont les conclusions ne confirment pas les données initiales ou même les contredisent. L’avantage d’un ouvrage de diabétologie est d’amortir ces fluctuations et de s’inscrire dans la durée, en permettant une synthèse des connaissances sur des périodes prolongées et en remplaçant le « temps court » des analyses ponctuelles par un temps plus long, qui correspond à celui de l’assimilation et de la synthèse des avancées scientifiques. Ainsi, les effets de mode s’estompent, pour laisser la place à des données plus solides. Un traité de diabétologie, à condition qu’il soit actualisé, reste donc une source de renseignements indispensable.

Classiquement, les ouvrages de diabétologie abordent les principaux chapitres de manière académique en développant chaque thématique selon un schéma bien défini, où les informations sont délivrées sous forme de recommandations générales, même si elles sont ultérieurement modulées en fonction des phénotypes des patients.

L’originalité de ce nouveau traité de diabétologie repose sur une démarche inverse rarement utilisée dans les ouvrages médicaux édités en langue française.

En effet, au lieu d’utiliser la démarche descendante des ouvrages traditionnels, qui consiste à partir du cas général pour arriver aux cas particuliers, nous proposons au lecteur un raisonnement ascendant. Ainsi, c’est en partant de cas cliniques observés en pratique médicale courante que le lecteur sera conduit à une réflexion plus générale sur les questions concrètes soulevées par un cas clinique donné et sur les réponses que l’on peut apporter. Il convient d’insister sur le fait que les solutions sont rarement uniques mais le plus souvent plurielles. C’est ainsi que les schémas en particulier thérapeutiques qui sont proposés par les recommandations nationales ou internationales ne sont jamais des règles rigides et qu’ils font ou devraient faire l’objet de débats. Pour illustrer ce propos, le meilleur exemple est fourni par un cas clinique publié dans le New England Journal of Medicine en 2008; 358: 293–7. Ce cas a été soumis à l’expertise de trois diabétologues mondialement connus: R.B. Goldberg (Miami, États-Unis), R.R. Holman (Oxford, Royaume-Uni) et D.J. Drucker (Toronto, Canada). Ces trois diabétologues ont choisi trois solutions différentes avec des arguments parfaitement recevables. Cette constatation prouve bien que la diabétologie est loin d’être une science exacte. Les réponses fournies aux questions soulevées par tout cas clinique développé dans cet ouvrage ne restent que des propositions et les solutions préconisées sont presque toujours multiples. Pour éclairer le débat autour des différentes pistes proposées, chaque chapitre est précédé par une introduction que nous avons intitulée « état de l’art ». Ce paragraphe introductif est destiné à donner au lecteur du ou des cas cliniques la majorité des informations préliminaires et indispensables pour juger de la pertinence des questions soulevées et des réponses proposées.

Ainsi, nous espérons que les 55 démarches cliniques qui sont développées dans cet ouvrage et qui sont puisées parmi des observations fréquemment rencontrées en pratique médicale courante, seront utiles aux futurs lecteurs de ce traité.

Pour terminer cet avant-propos, nous tenons à remercier vivement tous les auteurs qui ont accepté de contribuer à la rédaction de cet ouvrage. Que soient également remerciées les éditions Elsevier Masson, qui en ont assuré l’édition et l’impression, afin que sa lecture soit la plus agréable possible. Dans cette optique, nous avons largement préconisé l’usage d’illustrations didactiques sous forme de figures ou de tableaux.

Professeur Louis Monnier

Table des matières

Les auteurs
Avant-propos
Abréviations

Partie I

en savoir plus

Partie II

en savoir plus

Partie III

en savoir plus

Partie IV

en savoir plus

Partie V

en savoir plus

Partie VI

en savoir plus
Share
Tweet
Share
Share