Allaitement et homéopathie

REVHOM_1200.png

Breastfeeding and homeopathy

EvelyneGuyon (sage-femme homéopathe) : 23 B Quai René Guiné, 85100 Les Sables d’Olonne, France

Résumé

Même si allaiter son enfant est naturel et si la maman est motivée, certaines situations peuvent être une source de découragement et d’arrêt d’allaitement. Grâce à l’innocuité des médicaments homéopathiques, il est possible de les prescrire sans danger à la maman et à son bébé. Une prise en charge homéopathique rapide dès le début des symptômes permet dans la majorité des cas la résolution des problèmes.

© 2019 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Summary

Even if breastfeeding is natural and the mother is motivated, in certain situations she may feel demoralised and wish to stop breastfeeding. As homeopathic medicines are harmless, they can be prescribed without danger, to the mother or her baby. Rapid homeopathic treatment as soon as symptoms appear can usually resolve most problems.

© 2019 Elsevier Masson SAS. All rights reserved.

Introduction

La mise en route de l'allaitement est facilitée par une mise au sein le plus tôt possible après la naissance. Cependant, il est important d'expliquer aux mamans ayant accouché par césarienne qu'elles aussi pourront allaiter, même si l'enfant n'est pas mis au sein dans les deux premières heures de vie.
Pour celles dont l'enfant est transféré, ou est trop petit et trop faible pour téter, l'utilisation d'un tire-lait électrique pourra être proposé (avec les précautions d'usage).

Séméiologie

La montée laiteuse

Elle peut être plus ou moins importante. Afin d'éviter l'engorgement, il faut que l'enfant tète. Pour cela, il faut qu'il puisse attraper correctement le bout de sein. Or, à ce moment-là, ce dernier est souvent complètement aplati du fait de la tension mammaire extrême.
Il est donc nécessaire de vider un peu le sein avant la tétée grâce au massage aréolaire après avoir fait alternativement des applications chaudes et froides sur le sein (ceci nous permet par ailleurs de savoir si le chaud ou le froid soulage ou aggrave).
L'utilisation d'un tire-lait manuel peut parfois être utile (attention au tire-lait électrique qui, mal utilisé peut entraîner un engorgement de la zone retro-aréolaire).
La prescription de certains médicaments homéopathiques va nous permettre de réguler cette étape décisive :
Arnica 15 CH : une dose délivrée après l'accouchement favorise la montée de lait.

L'engorgement

Phytolacca prescrit en basses dilutions diminue la lactation et peut même la stopper : en 4 ou 5 CH, 5 granules plusieurs fois par jour jusqu'à amélioration chez une patiente dont les seins sont durs, très sensibles et qui ont du mal à se vider. Belladonna 5 CH : 5 granules plusieurs fois par jour jusqu'à amélioration, quand les seins sont rouges, chauds, battants et douloureux au toucher.
Bryonia 5 CH : 5 granules plusieurs fois par jour jusqu'à amélioration quand les seins sont très douloureux ; la douleur est aggravée par le mouvement, la patiente ressent le besoin de porter un soutien-gorge serré, ce qui la soulage, de même que par des applications chaudes. Elle se plaint de devoir boire souvent de l'eau très froide.
Apis mellifica 5 CH : 5 granules plusieurs fois par jour jusqu'à amélioration chez une patiente dont les seins sont oedématiés avec une aréole et un bout de sein de couleur rosée, qui ressent une douleur piquante et brûlante « comme si elle était piquée par des aiguilles très chaudes » ; la patiente qui ne supporte pas les applications chaudes, est soulagée par les applications froides et n'a pas soif, ce qui est peu courant chez une femme allaitante.

A lire aussi : Homéopathie et Urgences pédiatriques. S’il est difficilement concevable de refuser des urgences en médecine générale homéopathique, cela l’est encore moins en pédiatrie,... En savoir plus

Sécrétion de lait insuffisante

L'utilisation de coquilles d'allaitement portées dans un soutiengorge pas trop serré fait partie des petits moyens souvent efficaces.
La prescription de Urtica urens 4 CH et de Ricinus 4 CH, 5 granules de chaque en alternance trois fois par jour donnent de bons résultats d'après mon expérience.
Phytolacca 15 CH : 5 granules plusieurs fois par jour jusqu'à amélioration relance la lactation.
Asa foetida 5 CH sera proposé chez une maman hypersensible dont la sécrétion lactée baisse au 10e jour après l'accouchement (ce qui correspond à la première poussée de croissance de l'enfant).
Natrum muriaticum 9 CH : 5 granules trois fois par jour chez la patiente épuisée, anémiée, dont le lait ne profite pas à l'enfant. Il faut bien évidemment penser à d'autres médicaments en fonction du contexte :
China rubra chez une femme fatiguée et dont les pertes sanguines ont été importantes ou après un long accouchement. Arnica en cas de fatigue intense, de traumatisme, de choc aussi bien physique que psychique.
Une dose d'Arnica 30 CH avait permis de relancer la lactation chez une de mes patientes dont le lait s'était tari après que sa belle-mère se soit imposé lors d'une mise au sein, « elle s'est permis de me toucher le sein pour repositionner mon bébé et est restée penchée au-dessus de moi pour me surveiller pendant toute la tétée, cela m'a fait un choc et depuis je n'ai plus de lait ».
Zincum metallicum chez la maman épuisée, avec une variabilité de l'humeur extrême et qui bouge constamment les membres inférieurs.
Il sera conseillé à la patiente de consommer si elle le souhaite des tisanes d'allaitement, le choix est maintenant important avec différents goûts (fruits rouge, citron, etc.), ce qui permet d'augmenter sa consommation hydrique.
Attention au persil, à la sauge, à la menthe (thé à la menthe), à l'oseille et à l'artichaut qui sont connus pour diminuer la sécrétion de lait.

Sécrétion de lait trop importante

Lac caninum 15 CH : 5 granules 2 fois par jour jusqu'à amélioration.
Calcarea carbonica 5 CH : 5 granules par jour pendant 3 jours. La maman peut aussi contacter le lactarium le plus proche et donner le lait en excédent.

Douleurs du mamelon ou du sein

Il faut tout d'abord s'assurer qu'il n'y ait pas de crevasse, ni une candidose buccale (un muguet) chez l'enfant.
S'il y a un muguet, il est possible de badigeonner le bout de sein de la maman avec du violet de gentiane 1 % une fois par jour sur chaque sein avant la tétée pendant une semaine. Le traitement homéopathique sera Monilia albicans 9 CH, 5 granules 2 fois par jour pendant 15 jours puis une dose par semaine pendant 1 mois.
Croton tiglium 5 CH : 3 granules 3 fois par jour jusqu'à amélioration quand la douleur est présente à chaque tétée, douleur transfixiante vers l'omoplate avec la sensation que le sein est tiré vers le dos par un fil (Crocus sativus).
Borax 5 CH : 3 granules 3 fois par jour si douleurs dans le sein opposé en allaitant.
Phellandrium 5 CH : 3 granules 3 fois par jour jusqu'à amélioration quand la maman présente des douleurs dans les seins entre deux tétées et que ces douleurs deviennent intolérables à chaque fois que l'enfant prend le sein.
Phytolacca 5 CH : 3 granules 3 fois par jour jusqu'à amélioration quand la douleur irradie dans tous le corps pendant la tétée.

Autres douleurs

Chamomilla 5 CH : 3 granules 3 fois par jour jusqu'à amélioration si la mise au sein est suivie de douleurs crampoïdes au niveau de l'utérus chez une patiente qui supporte mal la douleur.
China 5 CH : 3 granules 3 fois par jour jusqu'à amélioration, la maman a mal aux dents à chaque fois que l'enfant prend le sein.

Les crevasses

La première chose sera de s'assurer que la position pour l'allaitement est correcte et convient à la maman. Si elle allaite en position assise, elle s'installera comme elle le souhaite en soutenant ses bras à l'aide de coussins, d'oreillers, d'accoudoirs ; ses jambes seront surélevées pour éviter que l'enfant glisse et « tire sur le bout de sein » quitte à le « caler » à l'aide d'un coussin ou une couverture.
Il faudra vérifier la succion de l'enfant et rechercher la présence d'un frein de langue ou d'un frein de lèvre trop court. A la fin de la tétée, la maman peut recueillir une goutte de lait et l'étaler sur le bout de sein et l'aréole ; en effet le lait est très gras et ce film lipidique est une excellente protection.
Si les crevasses persistent :
Graphites 5 CH : 3 granules 3 fois par jour jusqu'à amélioration si un écoulement jaune épais, visqueux, épais comme du miel s'écoule des crevasses et forme de légères croûtes jaunes.
Nitricum acidum 5 CH : 3 granules 3 fois par jour jusqu'à amélioration si les crevasses saignent au moindre contact avec des douleurs aiguës et piquantes comme par une écharde de bois.
Castor equisetum 5 CH : 3 granules 3 fois par jour jusqu'à amélioration si les mamelons sont gercés et ulcérés. Causticum 5 CH : 3 granules 3 fois par jour jusqu'à amélioration chez une patiente qui a des mamelons gercés comme s'ils étaient à vif, avec une sensation de brûlure comme de la chaux vive, surtout chez une femme anxieuse surtout le soir au crépuscule.
Ratanhia 5 CH : 3 granules 3 fois par jour jusqu'à amélioration si présence de fissures sur le mamelon.

La lymphangite

En complément d'un traitement allopathique, il sera possible de donner :
Pyrogenium : 1 dose en 15 CH au tout début de la lymphangite permettra peut-être d'éviter un traitement antibiotique. Belladonna 4 CH ou 5 CH : 3 granules 3 fois par jour si les seins sont rouges, chauds, battants et douloureux au toucher. Bryonia 5 CH : 3 granules 3 fois par jour si les seins sont durs comme de la pierre, pâles, chauds, lourds et très douloureux.
Apis mellifica 5 CH : 3 granules 3 fois par jour si les seins présentent un oedème rosé avec des douleurs piquantes et brûlantes améliorées par les applications froides.
Lachesis mutus 5 CH : 3 granules 3 fois par jour si les seins présentent des placards rouges, violacés avec une douleur au moindre contact chez une patiente soulagée par l'écoulement du lait.
Anthracinum 5 CH : 3 granules 3 fois par jour si la fièvre est élevée, une prostration marquée, des placards rouges vifs sur les seins et une douleur intolérable.

Le sevrage

Il va se faire naturellement et progressivement en remplaçant une tétée par un repas ou un biberon de lait artificiel en fonction de l'âge de l'enfant au moment du sevrage.
La maman supprimera une tétée tous les deux ou trois jours ou plus lentement en fonction de ses désirs et de ses contraintes.
Pour accompagner cette transition :
Pulsatilla 12 CH une dose le premier jour et une autre 24 h après.
Calcarea carbonica 5 CH : 3 granules 2 fois par jour jusqu'à l'arrêt complet de la lactation
Lac caninum 15 CH : 3 granules par jour jusqu'à l'arrêt complet de la lactation
Après le sevrage complet si un écoulement de lait persiste. La maman pourra consommer en grande quantité du persil, de la menthe, de l'oseille, de la sauge, de l'artichaut et éviter le fenouil, le fenugrec.

Déclaration de liens d'intérêts
L'auteur déclare ne pas avoir de liens d'intérêts.

Vous venez de lire un article de La Revue d'Homéopathie

La Revue d'Homéopathie

Je découvre la revue

POUR EN SAVOIR PLUS

Voir
Share
Tweet
Share
Share