Walter Hesbeen s’adresse aux futurs professionnels en soins infirmiers

Walter Hesbeen se déplace volontiers en IFSI pour des conférences aux étudiants et sa prise de parole est passionnée et ses interventions appréciées. Voici la question d’un étudiant de l’IFSI de Montpellier le 23 Juin 2016 et la réponse de Walter Hesbeen.

Qu’est ce que vous auriez à nous dire, nous qui dans quelques semaines allons être professionnels, peut-être pas des conseils mais en tous cas qu’est ce que vous souhaiteriez nous dire en tant que futurs jeunes professionnels ?

Réponse de Walter Hesbeen

Il y a deux éléments.

Je ne vais pas les re-citer ici mais souvenez vous des 4 « il n’y a pas » : de petites/de grandes maladies, de petites/de grandes situations, de petits/de grands actes, de petits ou de grands professionnels. Parce que si on oublie ça, je pense qu’on oublie finalement la singularité et le sujet et la singularité du sujet qu’on vient d’évoquer à qui on s’adresse, et je voudrais – parce que c’est quelque chose auquel je tiens vraiment beaucoup  et pour lequel j’ai effectivement de l’inquiétude – rappeler avec force combien plus la personne est en situation de dépendance, plus on a  besoin du professionnalisme du professionnel et que le professionnalisme du professionnel ça n’est pas la capacité de faire en série toute une série d’actes et de les bien faire, le professionnalisme du professionnel  vous pouvez le trouver  aussi bien en EHPAD qu’en chirurgie ou en réanimation, le professionnalisme du professionnel relève justement de ce souci de l’attention particulière au sujet particulier auquel on s’adresse.

Deuxième élément alors puique vous allez prochainement être diplômés : c’est le mot que j’avais utilisé tout à l’heure sur la conviction. La conviction que votre métier est et sera plus beau qu’un ensemble d’actes et de tâches que vous pourriez être amenés à faire éventuellement de façon parfois systématique, la conviction de ce qui fait la beauté de votre métier de futur infirmier ou infirmière, ne réside pas dans ce que l’on fait mais de la manière que l’on a de pouvoir tenir compte de la personne dans ce que l’on a à faire avec elle et ça, que vous travailliez en psychiatrie, en chirurgie, ou encore une fois dans n’importe quel type de secteur, ça reste vrai, et ça, ça fait appel à la fois à ce qu’on pourrait appeler une éthique du courage et de la conviction. Il faut parfois du courage aujourd’hui pour continuer en tant que jeune professionnel  à dire « je ne veux pas faire comme j’observe parfois que l’on fait », « je ne veux pas finalement entrer dans cette forme de routine », même lorsque – et pas plus tard qu’hier j’étais dans un établissement pas trop loin d’ici- où on me disait que, eh bien, parfois que quand on veut faire différemment on se fait réprimander par les autres , c’est là qu’on va avoir besoin d’éthique de la conviction et de courage. Voilà ce que je peux répondre à votre question.

Visionnez la vidéo correspondante: (Cliquez sur l’image)


Qui est Walter Hesbeen ?

Walter Hesbeen est infirmier et docteur en santé publique de l’Université catholique de Louvain (UCL-Belgique) et Lauréat de la Fondation Van Goethem-Brichant pour la réadaptation.

Il a été directeur des services hospitaliers du Centre neurologique William Lennox (Ottignies Louvain-la-Neuve, Belgique), puis professeur à l’Ecole nationale de santé publique (Rennes, France) et ensuite Responsable de l’Unité de recherche et de développement de l’Ecole La Source (Lausanne, Suisse).

Il est aujourd’hui responsable du GEFERS à Paris (Groupe francophone d’études et de formations en éthique de la relation de service et de soin) et professeur invité à la Faculté de santé publique de l’UCL à Bruxelles.

Il est également membre fondateur et rédacteur en chef de la revue Perspective soignante.

Auteur pour les Editions Elsevier Masson:

La qualité du soin infirmier, De la réflexion éthique à une pratique de qualité

Cadre de santé de proximité, Un métier au cœur du soin. Penser une éthique du quotidien des soins

Le mémoire de fin d’études des étudiants en soins infirmiers Se révéler l’auteur de sa pensée

Vous êtes formateur en IFSI ou documentaliste ? Notre délégué pédagogique est à votre écoute

Marc FONTAINE M.Fontaine@elsevier.com

Voir toutes les actualités Formateurs et documentalistes en IFSI

Share
Tweet
Share
Share