Ventilation sur sonde orotrachéale chez un patient sous ventilation artificielle

Ballon auto-gonflable à valve unidirectionnelle: ventilation sur sonde orotrachéale chez un patient sous ventilation artificielle

1. Au cours de la relève, le patient dont vous avez la charge pour un syndrome de détresse respiratoire aiguë présente de plus en plus de difficultés à maintenir sa saturation en oxygène et à être ventilé manuellement. La cause la plus probable en est:

  • A. une diminution du débit de l’oxygène dans le ballon, qui peut nécessiter l’addition d’un réservoir d’oxygène
  • B. une aggravation de l’état pulmonaire du patient, reflétée par une augmentation de la compliance pulmonaire
  • C. une aggravation de l’état pulmonaire du patient, reflétée par une diminution de la compliance pulmonaire
  • D. un pneumothorax en tension, qui requiert un drainage thoracique

2. Alors que vous ventilez manuellement un patient en service de réanimation, vous notez l’apparition d’une hypotension artérielle. Les mesures les appropriées sont les suivantes:

  • A. poursuivre la ventilation manuelle à une fréquence plus rapide pour permettre un temps d’inspiration plus court
  • B. débrancher brièvement le patient du ballon, puis reprendre la ventilation manuelle à une fréquence plus lente pour permettre un temps d’expiration plus long
  • C. interrompre la ventilation manuelle et préparer une ponction thoracique à l’aiguille pour traiter un pneumothorax en tension
  • D. poursuivre la ventilation manuelle du patient avec un volume courant plus important et perfuser rapidement 1 litre de solution intraveineuse

3. Un patient de réanimation trachéotomisé en phase de sevrage en ventilation spontanée, s’agite, tousse, grimace, et son faciès devient bleu:

  • A. Vous installez le patient à plat sur le dos
  • B. Vous vérifiez l’absence de ressenti douloureux important
  • C. Vous augmentez les cycles ventilatoires sur le respirateur
  • D. Vous réalisez une aspiration endotrachéale pour retirer le bouchon muqueux

4. Un patient qui a des antécédents de « lutte » contre le respirateur devient très anxieux et se trouve en détresse respiratoire. L’alarme de pression basse est affichée par le respirateur. La mesure la plus appropriée consiste à:

  • A. augmenter temporairement la FiO2 pour hyperoxygéner le patient jusqu’à ce que son anxiété ait diminuée
  • B. obtenir immédiatement une radiographie du thorax pour rechercher un pneumothorax ou une embolie pulmonaire
  • C. ventiler manuellement le patient tout en faisant contrôler par quelqu’un d’autre les raccords du respirateur à la recherche d’une fuite
  • D. administrer un anxiolytique au patient pour atténuer son anxiété et lui faire diminuer sa « lutte » contre le respirateur

Réponses

en savoir plus

Vous venez de faire le test de connaissances du programme  Ballon auto-gonflable à valve unidirectionnelle : ventilation sur sonde orotrachéale chez un patient sous ventilation artificielle

Détail du programme  Ballon auto-gonflable à valve unidirectionnelle : ventilation sur sonde orotrachéale chez un patient sous ventilation artificielle– Pratique infirmière

Matériel

Éducation du patient et de sa famille

Évaluation et préparation

Procédure

Surveillance et soins

Résultats attendus et inadéquats

Transmissions

Faire un essai gratuit de 15 jours pour découvrir Pratique Infirmière.

Auteurs

Contenu élaboré et révisé par des experts infirmiers, formateurs, cadres supérieurs de santé et directeur des soins.

© 2017 Elsevier Masson. Tous droits réservés.

Share
Tweet
Share
Share