Trouble bipolaire ou maladie maniaco-dépressive

Définition

Le trouble bipolaire ou maladie maniaco-dépressive est la survenue répétée dans le temps de syndromes dépressifs et/ou maniaques. Il existe deux troubles bipolaires 1 (au moins 1 épisode de manie ou mixte associé à un épisode dépressif majeur) et 2 (au moins 1 épisode d’hypomanie associé à 1 ou plusieurs épisodes dépressifs majeurs).

Épidémiologie

La prévalence sur toute la vie pour les troubles bipolaires serait de 1 à 4 %. Ils seraient diagnostiqués avec un retard de près de 10 ans en moyenne. Ils sont associés à un taux important de suicide (10-20 %).

Étiologie

Comme pour la dépression, l’origine des troubles bipolaires est complexe. Il y aurait des facteurs génétiques, biologiques, endocriniens et psychologiques.

Diagnostic

Le diagnostic se fait après la survenue d’au moins deux épisodes dépressifs et/ou maniaques séparés d’un intervalle libre de toute symptomatologie.

Il peut survenir un état mixte. On observe alors des symptômes dépressifs et maniaques en même temps.

L’âge de début se situe généralement à la fin de l’adolescence et au début de l’âge adulte.

Traitement – Comprendre les prescriptions

Le traitement est celui de la dépression ou de la manie pendant l’épisode dépressif ou maniaque.

Le traitement de fond repose sur les thymorégulateurs et sur la psychothérapie (voir «Médicaments»).

Comme pour toutes les affections chroniques, il est essentiel que le patient comprenne sa maladie, l’importance du traitement, connaisse les signes avant-coureurs d’une rechute maniaque ou dépressive (le trouble du sommeil est souvent le premier signe).

Il existe trois classes de thymorégulateurs: le lithium, médicament de référence, les thymorégulateurs anticonvulsivants qui nécessitent moins de surveillance et les antipsychotiques atypiques ([olanzapine] Zyprexa, [aripiprazole] Abilify, [quiétapine] Xeroquel) (voir mémo « Médicaments »).

Conduite à tenir IDE

L’alternance d’épisodes dépressifs et maniaques rend la prise en charge d’un patient atteint de trouble bipolaire particulière.

Il n’y a donc pas de prise en charge spécifique. Nous vous renvoyons aux conduites précédentes: prise en charge des troubles dépressifs et prise en charge d’un épisode maniaque.

Vous venez de lire la fiche 69,Trouble bipolaire ou maladie maniaco-dépressive, extrait de la partie Processus psychopathologiques U.E. 2.6, sous-partie Troubles de l’humeur, de l’ouvrage Les 6 processus physiopathologiques – Pour les 3 ans du D.E.I L’essentiel en 200 fiches!

Share
Tweet
Share
Share