Retour d’expérience de l’IRFSS Croix-Rouge française de Nice après une conférence de Mme Psiuk

Madame Thérèse PSIUK a participé au groupe de rédaction du référentiel de formation infirmière de 2009, en qualité de personne qualifiée sur le raisonnement clinique. Depuis le 29 juin 2015, elle fait partie des experts du groupe « Hôpital numérique » à l’Agence Nationale d’Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP).

Madame BUSTON, responsable de filière IFSI dans notre établissement souhaitait depuis longtemps l’inviter dans le cadre d’une Conférence et faire bénéficier l’équipe pédagogique, les étudiants, et les professionnels de la région de son expertise sur la démarche clinique infirmière, les plans de soins type, le chemin clinique, le diagnostic infirmier et le modèle clinique trifocal. Nous avons eu le plaisir de l’accueillir en partenariat avec la maison d’édition Elsevier-Masson.

Nous avons pu bénéficier de son éclairage et de son avis sur de nombreux sujets au cœur du métier d’infirmier. Etudiants, professionnels de santé, et formateurs présents sont unanimes : par son intervention, Mme PSIUK a su faire vivre et recontextualiser les savoirs parfois considérés par nos étudiants et les professionnels de terrain comme « trop théoriques », présents dans les manuels scientifiques. Elle s’est mise à la portée de tous les participants autour de questions telles que « comment apprendre aux étudiants le modèle clinique trifocal dans un souci de soin au patient ? ».

Elle a apporté des éléments sur le projet de soins et le plan de soins types qui nous ont permis de questionner nos pratiques. Dès le lendemain, tous ses ouvrages étaient empruntés au Centre de Ressources Documentaires, preuve de l’intérêt suscité par son intervention !

Les étudiants infirmiers de troisième année, invités à la Conférence, soulignent qu’ils ont apprécié qu’elle se mette à leur portée en utilisant des exemples, en les faisant participer, en leur apportant une approche pratique. D’après Gilles : « Rencontrer l’auteur a rendu le modèle plus humain. Dans beaucoup de services, on fait « du trifocal » sans le savoir. Ce modèle est la base du métier. C’est bien aussi de sortir de la nomenclature NANDA des diagnostics infirmiers ».

La plupart des professionnels de santé présents étaient des tuteurs et maîtres de stages, infirmiers et cadres de santé de terrain qui ont souhaité venir pour mieux comprendre le modèle clinique trifocal et le raisonnement clinique dont leurs parlent nos étudiants en stages dans leurs services.

Et pour nos formateurs ?

Nos formateurs ont pu rencontrer Mme PSIUK lors de la Conférence, mais aussi lors d’un déjeuner. Cette intervention et les discussions ont permis à tous les formateurs de requestionner leurs connaissances sur le raisonnement clinique et sur l’apprentissage du raisonnement clinique à partir du modèle clinique trifocal. La conférence a permis l’adhésion de tous les formateurs et une meilleure connaissance de ce modèle clinique. Ce modèle permet de clarifier la clinique infirmière dans les différents domaines avec une approche globale qui tient compte des réactions humaines, des ressources du patient. Selon Mme BUSTON, responsable de notre IFSI : « le raisonnement clinique est l’arête centrale du programme de formation».

La Conférence a été l’occasion de s’inscrire dans une démarche d’amélioration des pratiques pédagogiques et de développement de la pratique du raisonnement clinique à la fois en formation et en stage.

Cette rencontre sera certainement à l’origine d’une évolution du projet pédagogique de l’IFSI.

Ce retour d’expérience a été rédigé suite à la Conférence débat  Raisonnement clinique et plan de soins type de Thérèse PSIUK, jeudi 25 février 2016 à 14h – IRFSS Croix-Rouge française IFSI Nice

Voir le témoignage de Mme DELESTANG, cadre formateur

Vous êtes formateur en IFSI ou documentaliste ? Notre délégué pédagogique est à votre écoute

Marc FONTAINE M.Fontaine@elsevier.com

Share
Tweet
Share
Share