Oxymag : Testez vos connaissances sur l’hémostase

Couv_oxymag2.jpg

L’hémostase en pratique : Oxymag

Ces questions de QCM sont extraites du dossier L’hémostase en Pratique du N°146 de la revue OXYMAG (Janvier/Février 2016)

L’hémostase, un éternel défi.

Une meilleure connaissance de la physiologie, de la pharmacologie et de l’exploration de l’hémostase permet une meilleure prise en charge des patients. Alors testez vos connaissances avec ces 7 questions sur l’hémostase

Pour découvrir la revue Oxymag cliquez ici

L'auteur

Brigitte almant

Iade

Centre hospitalier universitaire de Grenoble, CS 10217, 38043 Grenoble cedex 9, France

Adresse e-mail : b.calmant@chu-grenoble.fr  (B. Calmant).

1. À propos des traitements anticoagulants :

A - tous les anticoagulants oraux directs (AOD) inhibent le facteur X activé (activité anti Xa).

B - seuls les AOD dont le nom se termine en xaban sont des anti Xa.

C - les AOD ont tous une action inhibitrice du facteur II activé (activité anti IIa).

D - les héparines agissent comme des cofacteurs de l’antithrombine.

E - les héparines de bas poids moléculaire (HBPM) n’agissent pas comme des cofacteurs de l’antithrombine.

2. Le foie synthétise :

A  - tous les facteurs de la coagulation.

B - l’antithrombine.

C - les protéines C et S.

D - uniquement des facteurs et protéines vitamine K dépendant les plaquettes.

3. La thrombine intervient dans :

A - la fibrinoformation.

B - l’activation plaquettaire.

C - l’amplification de la coagulation.

D - l’inhibition de la coagulation.

E - la régulation négative de la plasmine.

4. L’hémostase primaire met en jeu 4 acteurs principaux :

A - le sous-endothélium.

B - le facteur V.

C - le facteur de Willebrand.

D - les plaquettes sanguines.

E - le fibrinogène.

5. Dans le but d’antagoniser l’effet anticoagulant des AOD, on peut :

A - proposer une épuration extrarénale quel que soit le produit

B - administrer un concentré de complexes prothrombotiques désactivés.

C - administrer un concentré de complexes prothrombotiques activés ou non activé.

D - administrer des plasmas frais congelés.

E - administrer un concentré plaquettaire.

6. Parmi les avantages des AOD, on retrouve :

A - leur antagonisation facile.

B - leur demi-vie courte.

C - le monitorage de leur effi cacité par le dosage de l’activité anti Xa.

D - une absence d’interférence médicamenteuse.

E - un dosage direct des concentrations au lit du patient.

7. La thromboélastométrie (Rotem™) est un examen qui :

A - mesure l’élasticité du caillot.

B - permet d’explorer uniquement la voie extrinsèque de la coagulation.

C - associé à une stratégie de prise en charge permet de réduire les saignements.

D - ne permet pas de mettre en évidence des troubles de coagulation chez un patient sous héparine.

E - se réalise sur sang total.

Réponses

En savoir plus
Share
Tweet
Share
Share