Cas clinique de Gériatrie pour les ECNi

15 questions et leurs corrigés

geriatrie-ECN-intensif.jpg

Avant-propos de l'ouvrage

La gériatrie est une spécialité extrêmement polyvalente, en pleine évolution.
L'ensemble des spécialités médicales et chirurgicales prennent aujourd'hui en charge des personnes âgées.
La gériatrie est une spécialité complexe.
Les connaissances médicales sont indispensables, mais les dimensions éthiques, sociales et humaines sont primordiales et inhérentes à cette spécialité.
En effet, la prise en charge d'un patient gériatrique implique de prendre en compte l'individu dans sa globalité : son mode de vie, son autonomie, sa dépendance, ses antécédents, son niveau de fragilité.
La gériatrie nécessite une évaluation humaine et individualisée et adaptée à chaque patient dans le respect des recommandations médicales actuellement en vigueur.
Nous espérons que cet ouvrage pourra vous aider à préparer l'internat évidemment mais également à apprécier et mieux appréhender la gériatrie.
Et peut-être, nous l'espérons, à initier des carrières !
Bonne lecture.

Vous venez de lire l'avant-propos de l'ouvrage Gériatrie

Exercez-vous maintenant avec le premier cas clinique de l'ouvrage.

Cas clinique 1 +

Mme A., 90 ans, est adressée aux urgences par les pompiers car elle a été retrouvée au sol, par son aide-ménagère. Lors de l'examen clinique, vous remarquez un hématome de petite taille sur le front de la patiente. Mme A. dit avoir perdu connaissance.

À l'arrivée aux urgences, elle est agitée et essaie de passer par-dessus les barrières du brancard.

Ses constantes sont : pression artérielle = 155/80 mmHg, fréquence cardiaque = 90/min, température = 38,5 °C, saturation en oxygène = 95 % en air ambiant.

Ses principaux antécédents sont une hypertension artérielle traitée par amlodipine 5 mg et bien contrôlée, un syndrome dépressif traité par escitalopram 10 mg.

Question 1
Quelle est votre prise en charge en 1re intention face à l'agitation de la patiente :
A utiliser la contention physique
B prêter attention aux messages non verbaux (mimiques)
C parler avec une voix douce, calmement
D interdire la présence de la famille
E mettre le lit en position basse

Voir le corrigé

Question 2
Vous réussissez par ces méthodes à calmer suffisamment la patiente pour l'examiner. Elle reste cependant confuse.
Que recherchez-vous comme facteur(s) déclenchant(s) de confusion ?
A une infection
B une intoxication alcoolique aiguë
C une prise d'antihypertenseur au long cours
D un arrêt de benzodiazépine progressif ou aigu
E un évènement aigu récent

Voir le corrigé

Question 3
Que recherchez-vous cliniquement comme facteur(s) déclenchant(s) de confusion ?
A douleur
B déficit neurologique localisé
C sécheresse des muqueuses
D hyperthermie
E hypotension orthostatique

Voir le corrigé

Question 4
À l'examen clinique, vous objectivez uniquement un foyer de crépitants systématisé du lobe inférieur droit.
Quelle est votre première hypothèse diagnostique ?
A pneumopathie basale droite
B pleurésie droite
C œdème aigu pulmonaire
D embolie pulmonaire
E pneumothorax droit

Voir le corrigé

Question 5
Vous réalisez une radiographie de thorax (cliquez pour agrandir):

ECN intensif

Quelle(s) est (sont) la (les) proposition(s) vraie(s) ?
A opacités parenchymateuses du champ pulmonaire droit
B épanchement pleural gauche
C index cardiothoracique normal
D pneumothorax gauche
E ascension de la coupole diaphragmatique droite

Voir le corrigé

Question 6
Pour traiter la pneumopathie de Mme A., quelle(s) est (sont) vote (vos) option(s) en 1re intention ?
A amoxicilline et acide clavulanique
B ceftriaxone
C ceftriaxone et métronidazole
D lévofloxacine
E céfotaxime

Voir le corrigé

Question 7
Mme A. a peur de chuter, elle se lève difficilement avec une assistance humaine, elle est en rétropulsion. Elle
semble présenter des troubles de la déglutition. Elle a une humeur triste.
Quel(s) professionnel(s) de santé faites-vous intervenir pour améliorer l'état de Mme A. ?
A psychomotricienne
B diététicienne
C orthophoniste
D psychologue
E neuropsychologue

Voir le corrigé

Question 8
L'infirmière vous appelle car Mme A. se plaint de palpitations.
Vous réalisez un ECG qui est modifié par rapport à l'ECG d'entrée (cliquez pour agrandir):

ECG Gériatrie

Quelle(s) anomalie(s) retenez-vous ?
A les ondes T sont négatives dans les dérivations précordiales
B les QRS sont larges
C la présence d'une tachycardie
D la présence d'un bloc de branche droite complet
E il n'y a pas d'ondes P individualisées et homogènes

Voir le corrigé

Question 9
Le diagnostic de fibrillation atriale est confirmé. Il n'y a pas de signe d'insuffisance cardiaque ni de souffle cardiaque.
Quelle est votre prise en charge thérapeutique immédiateconcernant le traitement antithrombotique devant cette fibrillation atriale de découverte récente ?
A un antiagrégant plaquettaire
B un anticoagulant oral direct d'emblée, sans relais par HNF sous-cutanée
C une antivitamine K d'emblée sans relais par HNF sous-cutanée
D une antivitamine K avec relais par HNF sous-cutanée
E une héparine non fractionnée en intraveineux à la seringue électrique

Voir le corrigé

Question 10
Pour contrôler le rythme cardiaque dans ce contexte de fibrillation atriale, quelle(s) proposition(s) est (sont) correcte(s) ?
A instaurer un traitement par bêtabloquant
B instaurer un traitement par vérapamil
C réaliser une cardioversion
D instaurer un traitement par amlodipine
E instaurer un traitement par digoxine

Voir le corrigé

Question 11
La clairance de la créatinine de Mme A. est estimée selon la formule de Cockcroft à 24 mL/min, le bilan hépatique est normal, le taux de plaquettes est normal.
Concernant le traitement par anticoagulant, quelle(s) molécule(s) pharmacologique(s) pouvez-vous introduire ?
A warfarine
B rivaroxaban
C acénocoumarol
D fluindione
E dabigatran

Voir le corrigé

Question 12
Mme A. est hospitalisée depuis 15 jours dans votre service. La pneumopathie a été traitée, le traitement pour la fibrillation atriale est équilibré. Mme A. n'est plus confuse.
Vous remarquez que Mme A. présente des troubles cognitifs. Vous interrogez son entourage qui confirme la présence de troubles de l'orientation et de troubles de la mémoire immédiate depuis plus d'un an. Ils vous précisent qu'elle a une très bonne mémoire concernant les faits anciens. Vous voulez évaluer les fonctions cognitives de la patiente.
Quel(s) test(s) réalisez-vous ?
A MMSE
B GDS
C les 5 mots
D test de l'horloge
E ADL

Voir le corrigé

Question 13
Les tests réalisés mettent en évidence des troubles cognitifs avérés.
Quel(s) examen(s) biologique(s) réalisez-vous pour rechercher l'étiologie de ces troubles ?
A TSH
B glycémie
C calcémie
D vitamine B12
E sérologie syphilis

Voir le corrigé

Question 14
Pour compléter votre bilan étiologique, quelle(s) imagerie(s) demandez-vous ?
A scanner cérébral
B DAT-scan
C scintigraphie cérébrale
D IRM cérébrale
E électroencéphalogramme

Voir le corrigé

Question 15
Vous concluez au diagnostic de Mild Cognitive Impairment multidomaine.
Parmi les propositions suivantes, laquelle (lesquelles) retenez-vous ?
A instauration de donépézil
B instauration de rivastigmine
C séances de stimulation cognitive
D aucun traitement médicamenteux
E instauration de mémantine

Voir le corrigé

Grille d'évaluation

Gériatrie eCN intensif

Pour aller plus loin


Principaux items abordés :
item 106 : Confusion, troubles neurocognitifs majeurs du sujet âgé
item 128 : Troubles de la marche et de l'équilibre
item 129 : Troubles cognitifs du sujet âgé
item 155 : Tuberculose de l'adulte et de l'enfant
item 230 : Fibrillation atriale
item 346 : Agitation et délire aigus

Fiches de synthèse : voir p. 167, 70, 171

Gériatrie
© 2019, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

auteurs

Clémence Boully, Sophie Cocchiello,  Collège national des enseignants de gériatrie , Pierre Seners, Clément Cholet

en savoir plus sur les auteurs

GERIATRIE
Dossiers progressifs et questions isolées corrigés
Clémence Boully, Sophie Cocchiello,  Collège national des enseignants de gériatrie , Pierre Seners, Clément Cholet
ISBN: 9782294736957
A paraître le 6 mars 2019

En savoir plus

ECN intensif

Share
Tweet
Share
Share