Le billet de Julien : Le poids du Non et du Oui dans la médecine

julien3.jpg

Quand il apprit qu’il allait être amputé ce fut un choc. Pouvait-il en être autrement ? On lui expliqua tout. Mais au final, il refusa.

Comme c’était une histoire de vie ou de mort, le médecin insista.
- "Non" fut sa seule réponse.

Comme il fallait bien sauver cet homme, l’infirmière du matin expliqua, ainsi que celle du matin suivant, puis celle du matin d’après.
- "Non
- Non
- Non",
furent ses seules réponses.

Le psychologue arriva et chercha à comprendre. Mais il n’y avait rien à comprendre, il ne souhaitait simplement pas se faire amputer.
- "Alors vous ne voulez pas faire l’intervention ?
- Non, je ne veux pas."

Les aides-soignants qui l'aidaient dans la vie quotidienne à l'hôpital lui demandèrent :
- "Mais comment allez-vous faire chez vous ? Ce sera très difficile ! Vous ne voulez pas vous faire soigner ?
- Non, je ne veux pas."

L’infirmier du soir, puis du soir suivant et encore l’autre soir tentèrent de le convaincre.
- "Non
- Non
- Non", il ne voulait pas de cette amputation
.

Le professeur vint un jour dans le service. Il lui expliqua par une démonstration incroyable l’importance de l’opération. Il lui répondit simplement :
-"Non.
- Mais vous êtes sûr ? Certain ? Absolument certain ? Vraiment ? Réfléchissez-y, vraiment, il faut y penser."

Les jours passèrent. Les internes, les externes, les kinés, tout le monde tenta sa chance.

Et puis un matin, quelqu’un entra dans la chambre. On ne sait même plus qui c’était tellement il y avait eu du passage. Et quand le soignant lui demanda s'il souhaitait se faire amputer, il répondit simplement "Oui".

Dans la minute, le service fut mis au courant, dans l’heure il fut douché, dans la matinée il fut opéré.

Un "Oui", et c’est parti.

Donne-t-on la même valeur aux réponses du patient ? Donne-t-on la même importance à cent "Non" qu’à un "Oui" ?

Face au "Oui", les soignants aurait-t-ils demandé “Vous êtes certain ? Réfléchissez-y quand même…"

Pour une fois je vous laisse avec cette histoire sans chute, à vous d’en tirer ce que vous voudrez en tirer.

Et au fait, bonne année 2019 !

Julien 31 ans, IDE - Master II en gestion et management
Créateur du site www.thérapeutiqueactive.wordpress.com
Twitter @Martinez_J_
"Toujours là pour t’agaçer, mais jamais pour penser à ta place"

Share
Tweet
Share
Share