L’artiste SoSkuld nous parle de ses dessins et de son ancien travail d’AS

Présente toi rapidement : nom artiste, formation, âge, dans quel hôpital tu as bossé, etc.
Je suis Soskuld, AS de 30 ans et j’ai bossé dans le privé pendant 3 ans avant d’être embauchée à l’APHP pendant encore 3 ans.

Depuis combien de temps dessines-tu? 
Depuis que je sais tenir un crayon…non je m’y suis réellement mise en 2008 quand j’ai ouvert mon blog.

Quel est ton personnage ? Quelle est son histoire ?
Mon personnage s’appelle Skuld, c’est une jeune AS gentille mais un peu maladroite et tête en l’air…comme moi en fait! Elle est née en 2008 de mon désarroi en stage, son histoire est au départ la même que la mienne mais nos vies sont désormais différentes.

Comment choisis-tu tes scénarios ? Tu t’inspires de quoi ?
De ce que je vois, je vis. Les situations aberrantes ou potentiellement drôles, je les notes puis j’en tire un comique de situation et je le dessine.

Il y a un message que tu essaies de faire passer ?
Je n’ai jamais pensé à ça…chaque strip fait passer un message spécifique mais maintenant que vous me le demandez je dirais que c’est de mieux considérer les AS. Ils font un boulot passionnant mais difficile et sont souvent la dernière roue du carrosse….pourtant il ne peut pas avancer sans cette roue !

Qu’est-ce que tu aimerais que tes lecteurs se disent en lisant tes planches ?
Ça dépend le lecteur. Si c’est un soignant j’aimerais qu’il rit de la situation pour que la prochainement fois qu’il la vit il puisse prendre du recul et être moins stressé. Si ce n’est pas un soignant, j’aimerais que ça lui fasse mieux connaitre notre métier!

Qu’est ce qui t’a motivé à abandonner le travail d’AS pour te consacrer uniquement à la BD ?
La passion de la BD et la volonté de me professionnaliser dans cette voie. Mon rêve serait de publier une BD pour parler des AS qui sorte en librairie. Dessiner est devenu pour moi un acte de soin pour mes collègues.

Qu’est ce qui te plaisait dans le travail d’AS ?
Le relationnel. C’était ma motivation. Même si ce n’était pas toujours facile, j’aimais voir mes patients sourire à la fin d’un soin. J’avais le sentiment de leur apporter quelque chose de plus qu’un soin technique.

Qu’est ce qui te manque le plus ? Le contact humain te manque ? 
Oui beaucoup, même si dans la BD on rencontre aussi beaucoup de gens super, la relation soignante me manque. Mais j’assume mon choix et je sais que c’est le bon. Je pourrais davantage aider la profession AS en la dessinant qu’en la pratiquant.

Tu as un conseil à donner à nos amis infirmiers et infirmières ?
Haaaa….difficile. Je dirais restez humains et faites ce métier parce que vous l’aimez…c’est assez naïf comme vision car il y a beaucoup de soucis qui font que parfois on craque et on devient automate….Ce qui fait la beauté de ces métiers, c’est l’aspect humain, pas technique.

Un conseil à donner aux patients ?
Les patients? Ils font comme ils peuvent, ce n’est pas facile de se retrouver dépendant de personnes qu’on ne connait même pas, l’hospitalisation est une situation anormale pour tout le monde. Je pense qu’il doit y avoir de l’empathie des deux côtés.

Ta meilleure VDM ? 
Oulalalalla….il y en a tellement….mais je garderai celle du patient décédé auquel je ne parviens pas à retirer l’alliance alors que la famille attend dehors…J’essaie avec une pince sans y parvenir et c’est l’horreur…jusqu’à ce que j’ai la clarté d’esprit d’utiliser du savon…. J’en ai fait un strip intitulé le Seigneur des Anneaux

Ou peut-on voir, découvrir et acheter ton travail ?
Il y a mon blog: http://www.soskuld.com
Ma page Facebook : Soskuld https://www.facebook.com/profile.php?id=31855938207&ref=ts&fref=ts
Mon livre est dispo sur ma boutique en ligne: http://sosobaudo.wix.com/soskuld-boutique

Un mot pour la fin ?
Heu….Merci à vous déjà pour cette petite interview et le plus important, quoi que l’on fasse dans la vie c’est d’être en accord avec soi même. Voilà….

Share
Tweet
Share
Share