Du Big Data aux grandes décisions

Michelle-Gregory-Ceilyn-Boyd-Anita-deWaard.jpg
Ceilyn Boyd, responsable du programme de données de recherche à la bibliothèque de Harvard, prend la parole lors de la table ronde sur "Les facteurs clés de l'impact scientifique sur les politiques", alors que Dr. Michelle Gregory, vice-présidente du contenu et de l'innovation chez Elsevier (à gauche), et Anita de Waard, vice-présidente de Recherche sur les collaborations de données chez Elsevier, la regardent. (Photo par Alison Bert)

Cet article est une traduction de l'article original "How big data can support big decisions".

Je découvre l'article en anglais


Obtenir des informations utiles à partir de données "en désordre" nécessite beaucoup de compétences et de personnel. Francesca Dominici, professeur à Harvard en Biostatistics, commente: "Nous avons besoin de professionnels capables de travailler en étroite collaboration avec la faculté et les étudiants afin de résoudre les blocages qui se présentent."

C’est pourquoi Harvard et Elsevier se sont engagés dans une collaboration à long terme afin de faire progresser considérablement la recherche en science des données. Les atouts d’Elsevier sont reconnus, particulièrement sur son activité d’analyse de l’information, avec un écosystème de produits prenant en charge l’analyse prédictive, les performances de recherche améliorées, ainsi que l’accès et le partage des informations.

La Data Science Initiative de Harvard (HDSI) se concentre sur plusieurs domaines de recherche développés par Elsevier, notamment l’utilisation de la lecture et de l’apprentissage machine pour traiter d’énormes volumes de littérature de recherche et créer une base de connaissances pouvant être utilisée pour prendre des décisions.

En tant que co-directeur de l’Initiative HDSI, le Pr. Dominici note qu’ils ne peuvent s’attaquer à des problèmes aussi complexes que grâce à la convergence de plusieurs facteurs clés: "Nous avons plus de données que jamais et de différentes sortes. Nous disposons également de plates-formes informatiques très matures conçues pour traiter de grandes quantités de données de grande dimension de manière parallèle, et de nouveaux algorithmes  capables de rassembler tous ces éléments, sont en cours de développement."

Elsevier est particulièrement bien placé pour fournir l’accès à des ensembles de données pertinents, offrant un potentiel considérable pour accélérer les champs de recherche à Harvard. Utilisées efficacement, les données peuvent avoir un impact positif considérable sur la société. Elles peuvent stimuler les économies, transformer les entreprises, soigner les maladies et façonner les politiques gouvernementales. Les deux organisations sont intéressées par des problèmes au potentiel révolutionnaire en termes de nouvelles pistes d’investigation et de développement. Elsevier est fier de partager avec Harvard son expertise professionnelle en matière d’ensembles de données volumineuses, ainsi que de faire un don important pour soutenir ses efforts.

Sur le plan pratique, les deux institutions travaillent sur une série de projets de recherche, mais aussi sur des demandes de subvention et des articles co-écrits, ainsi que sur une pollinisation croisée de compétences et de connaissances. Une des initiatives consiste à développer un parcours de carrière selon lequel des scientifiques spécialisés dans les données peuvent apporter leur expertise du secteur et accélérer le processus de recherche.

La collaboration entre Elsevier et Harvard comprend :

  • Une recherche collaborative entre scientifiques professionnels et universitaires.
  • Le partage des sources de données.
  • Le partage des compétences et des connaissances.
  • L'utilisation des outils Elsevier pour la productivité en recherche, notamment pour l’exploration de données et l’analyse prédictive.
  • Le partage des connaissances via la publication conjointe, des séminaires, des événements et des rencontres.

Nous allons utiliser la science des données pour résoudre certains des problèmes les plus épineux du monde. Beaucoup peut être fait parce que le moment est propice et que l'université bénéficie d'un tel soutien.

- Prof. Francesca Dominici, codirectrice, Harvard Data Science Initiative

Share
Tweet
Share
Share