La lame virtuelle : comme si vous observiez au microscope!

Des lames virtuelles pour les Annales de pathologie : un nouvel outil de communication scientifique pour les pathologistes !

Digital slides for Annales de pathologie: New scientific media tool for pathologists!

Un nouveau média numérique vient d’être mis en place pour les Annales de pathologie : désormais, il est possible d’illustrer les cas anatomo-cliniques et les articles originaux à l’aide de lames virtuelles.

Lorsque le cycle de relecture d’un article aura été achevé et que le comité de rédaction aura donné son accord pour sa publication, il sera possible d’associer une lame virtuelle aux figures illustrant ce travail. Pour cela, l’auteur en charge de la correspondance recevra dans le mail d’acceptation, une proposition d’associer une lame virtuelle à son article.Deux possibilités s’offriront à lui :

  • Ayant accès à un scanner, il pourra directement télécharger la lame virtuelle sous unformat compatible sur le site Virtual Microscope d’Elsevier ;
  • Sinon, il pourra adresser sa lame par courrier postal afin que celle-ci soit digitalisée parVirtual Microscope, qui se chargera alors de sa mise en ligne.

Ensuite, les mentions (en franc¸ais et en anglais) « Une version haute résolution de l’image est disponible, sous forme de lame virtuelle eSlide : VMxxxx. A high-resolution version of the image is available as eSlide: VMxxxxx » portant la référence de la lame virtuelleeSlide devront être insérées aux légendes de la figure sur le bon-à-tirer de l’article.

Des explications précises et techniques sont disponibles ici

Ainsi, pendant la lecture de la version en ligne de l’article, un simple clic permettra de consulter la lame virtuelle qui viendra alors compléter l’illustration de l’article. Pour les lecteurs papivores, il conviendra de taper la référence eSlide de la lame virtuelle dans son navigateur Internet.

Jusqu’à aujourd’hui, combien de fois les auteurs ont dû se restreindre au moment d’illustrer leur article ! Certes la sélection des zones d’intérêt fait partie de notre démarche diagnostique et son rôle pédagogique n’est plus à démontrer. Mais la « mise en contexte » de la lésion est souvent capitale pour le raisonnement du pathologiste.C’est exactement ce que la lame virtuelle apporte en permettant d’appréhender la lésion exactement comme si on l’observait avec son microscope.

Dans ce numéro 2-2016 des Annales de pathologie, le cas anatomo-clinique proposé par Marie Csanyi et al. [1] « À propos de 2 cas de glandes sébacées ectopiques oesophagiennes : corrélations endoscopiques, et anatomopathologiques

sur biopsies et pièces opératoires » initie cette illustration dématérialisée.

Il est certain que cette nouvelle fonctionnalité numérique, qui montre bien le dynamisme et le modernisme de notre revue, offrira aux pathologistes francophones encore plus d’informations scientifiques. Et tout cela au service de notre discipline !

Déclaration de liens d’intérêts

L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

Voir la vidéo de démonstration du microscope virtuel (en anglais)

Référence

En savoir plus
Share
Tweet
Share
Share