Bien débuter – Urgences : Bonnes pratiques infirmières en fiches

Prérequis - Situations cliniques prévalentes - Boîte à outils

fiches-stage-IFSI-urgences.png

Immersion dans le service des urgences ! Plongez-vous dans les fiches Urgences de la collection       Les bonnes pratiques infirmières

La première partie du livre de fiches vous rappelle les notions indispensables à maîtriser, une deuxième partie vous met en situation de stage dans la prise en charge des patients et une troisième partie "boîte à outils" détaille les aspects légaux et les techniques de soin.

stade urgences IFSI

Cas clinique 1 : Prise en charge d'un patient pour une crise d'asthme aigu grave

Sommaire du cas clinique

  • Présentation du cas clinique
  • Fiche 12 Comprendre et reconnaître un asthme aigu grave
  • Fiche 13 Comprendre le traitement de la crise d'asthme aigu
  • Fiche 14 Évaluation du débitmètre expiratoire de pointe

Présentation du cas clinique

Situation concernant les sujets suivants

►asthme aigu grave      hyperréactivité bronchique     détresse respiratoire      débit expiratoire de pointe

Vous êtes infirmière dans le service des urgences, vous devez prendre en charge M. Anita : cet homme de 48 ans est arrivé avec son épouse. Il présente une détresse respiratoire aiguë.

DOSSIER PATIENT

Antécédents médicaux et chirurgicaux

M. Anita est asthmatique depuis son enfance. Il a déjà été hospitalisé en réanimation suite à des crises ne cédant pas aux traitements habituels. Il est chargé de communication pour une grande marque de luxe. Il est stressé et consomme beaucoup de café et de tabac (1 paquet par jour depuis 30 ans). Il a régulièrement des brûlures d'estomac qu'il n'a jamais explorées.

Traitement habituel

M. Anita est non observante et sa femme explique qu'il ne prend pas son traitement de fond en dehors des crises. Du salbutamol (Ventoline®) lui a été prescrit.

Habitus et mode de vie

M. Anita est allergique à la poussière et aux poils de chat et acariens, aux pollens (noisetier et bouleau). Il revient de chez sa sœur qui possède un chat.

Histoire de la maladie

À 9 heures du matin, M. Anita a commencé à sentir un gène plus important que d'habitude pour respirer. Il a pris 6 bouffées de salbutamol. Devant la difficulté à respirer, sa femme l'a conduit au service des urgences. À son arrivée, M. Anita présente une détresse respiratoire sévère, il est dyspnéique et a du mal à parler, son débit de pointe mesuré à son arrivée est de 130 L/min, sa fréquence respiratoire à 27/min et sa fréquence cardiaque à 110/min. Il présente des sueurs et est cyanosé. Sa respiration est superficielle avec des sifflantes.

Fiche 12 Comprendre et reconnaître un asthme aigu grave

Comprendre et reconnaître un asthme aigu grave

Dans cette fiche, vous abordez les points suivants :

  1. Définitions
  2. Mécanismes physiopathologiques
  3. Étiologies
  4. Évaluation de la gravité
  5. Examen clinique et paraclinique

Concrètement, pour Monsieur Anita, vous retenez plusieurs éléments.

(Étiologies)

M. Anita présente plusieurs facteurs explicatifs à sa crise d'asthme :

  • son allergie à la poussière et aux poils de chat et acariens, aux pollens (noisetier et bouleau) ;
  • son stress (lien entre asthme et reflux gastro-œsophagien) ;
  • fils qui fume.

(Évaluation de la gravité)

M. Anita a déjà été hospitalisé, ce qui constitue en soi un élément de gravité. Le mode d'apparition semble pour lui être brutal sans contexte inflammatoire, ce qui pourrait laisser penser qu'il sera répondant aux thérapeutiques.

(Examen clinique et paraclinique)

M. Anita est agité, polypnéique, a du mal à parler, il est cyanosé et présente un DEP à 130 L/min, il est tachycarde.

Fiche 13 Comprendre le traitement de la crise d'asthme aigu

Comprendre le traitement de la crise d'asthme aigu

Dans cette fiche, vous abordez les points suivants :

  1. Traitement
  2. Objectifs du traitement
  3. Conséquences éventuelles en l'absence de traitement

Concernant M.Anita, vous retenez :

M. Anita doit bénéficier rapidement de l'administration d'un aérosol de type salbutamol (Ventoline ® ) associé à un anticholinergique. C'est une urgence vitale.

Fiche 14 Évaluation du débitmètre expiratoire de pointe

Réaliser une mesure par débitmètre expiratoire de pointe (DEP ou peak flow)

L'évaluation de l'efficacité du traitement par la mesure itérative du DEP est impérative.

Bonnes pratiques infirmières en fiches. Bien débuter – Urgences
© 2022 Elsevier Masson SAS
Tous droits réservés.

Auteurs

David Naudin, Sébastien Kerever, Loïc Martin

en savoir plus

Bien débuter - Urgences
David Naudin, Sébastien Kerever, Loïc Martin
ISBN 9782294775437
2022

en savoir plus

stade urgences IFSI

Share
Tweet
Share
Share