CAP Accompagnant éducatif petite enfance

CAP-Accompagnant-educatif-petite-enfance-Reussir-mes-epreuves.png

L’ouvrage CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance propose 70 thèmes en lien avec le référentiel de certification à travers 3 grands blocs :

  • Bloc I - Accompagner le développement du jeune enfant.
  • Bloc II - Exercer son activité en accueil collectif.
  • Bloc III - Exercer son activité en accueil individuel.

Le bloc de compétences « Exercer son activité en accueil collectif » vise à permettre au titulaire du CAP accompagnant éducatif petite enfance l’acquisition de compétences permettant d’intervenir dans les structures d’accueil collectif pour la petite enfance (EAJE, école maternelle, ACM). Nous vous proposons de découvrir le premier thème de ce bloc : THÈME 46 Processus de séparation et de socialisation.

Processus de séparation et de socialisation.

Objectifs

◗ Rassurer l’enfant en lui expliquant les évènements et les décisions qui peuvent avoir une influence sur lui.

◗ Établir des repères verbaux et spatiaux.

Les enfants s’épanouissent dans la continuité et la fiabilité de leur environnement. Le respect des rythmes de l’enfant et de son besoin d’attachement affectif, de stabilité des liens, des lieux et des temps est une priorité devant laquelle les logiques administratives et gestionnaires doivent s’ajuster.


Charte nationale pour l’accueil du jeune enfant. Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, 2017.

Mise en situation professionnelle

Vous travaillez en crèche collective et vous accueillez ce matin Louane, âgée de 5 mois, qui est en période d’adaptation. Elle vient passer une heure à la crèche et son papa restera à ses côtés.

ACTIVITÉ 1 Adaptation à la séparation ou construction du lien ?


Nous pouvons changer de paradigme, ne plus travailler sur la séparation mais sur la création du lien.
Par exemple, pendant toute la période […], le parent ou la personne sécurisante pour l’enfant ne part pas mais reste avec lui sur un temps donné (une demi-heure à une heure par jour, voire plus, voire moins selon l’observation de chaque situation) et cela pendant une semaine ou deux.
L’enfant en présence d’une figure d’attachement sécurisante pourra donc, en sécurité, rencontrer et créer du lien avec une personne qui pourra devenir une personne sécurisante pour lui. L’observation montre, dans cette situation, que l’enfant prend de l’assurance dans l’exploration de l’espace et des jeux, il s’éloigne progressivement de son parent et symboliquement, c’est lui qui prend de la distance. Il est actif dans le processus. L’enfant peut être actif, initier son activité, se concentrer et trouver du plaisir à jouer dans ce lieu nouveau.
Lorsque viendra le moment de la séparation, l’enfant sera plus armé pour supporter la séparation qui sera peut-être moins vécue comme une rupture. Les accroches relationnelles avec la personne référente, l’expérience du plaisir d’être actif dans ce lieu seront des ressources sur lesquelles l’enfant pourra s’appuyer par la suite.

Jean-Robert Appell, «‚Adaptation à la séparation ou construction du lien‚?‚», https://lesprosdelapetiteenfance.fr, 2017.

C’EST À VOUS…

Parmi les propositions suivantes, lesquelles vous semblent adaptées pour qu’une période d’adaptation dans un établissement d’accueil du jeune enfant (EAJE) se déroule dans les meilleures conditions ?

  1. L’enfant peut venir avec son objet transitionnel (le doudou).
  2. Le parent part discrètement afin que l’enfant ne s’en rende pas compte.
  3. Pendant quelques jours, le parent et l’enfant restent ensemble dans la structure pour se familiariser avec le lieu.
  4. L’ensemble de l’équipe accueille l’enfant et le prend en charge afin qu’il connaisse rapidement toutes les personnes travaillant dans la structure.
  5. Le professionnel questionne le parent sur les habitudes de l’enfant afin de mieux le connaître.
  6. Le parent et le professionnel expliquent à l’enfant pourquoi il vient à la crèche et mettent des mots sur ce qu’il vit.
  7. L’enfant peut commencer chacun de ses temps de présence dans la structure par la même activité afin de ritualiser son arrivée.
  8. Lors de la première séparation, le parent se cache et écoute pour savoir si son enfant pleure longtemps.
  9. En parallèle du processus de séparation, il faut introduire différents changements dans le quotidien de l’enfant pour qu’il soit souple et adaptable à toute situation.
  10. Le professionnel explique en détails au parent le fonctionnement de la crèche pour que celui-ci puisse se représenter le déroulement de la journée de son enfant en son absence.
Corrigé

Mise en situation professionnelle

Louane et son papa ont passé un long moment à jouer avec vous dans l’espace dédié aux plus jeunes enfants, ils sont maintenant repartis et vous êtes disponible pour accueillir Enzo. Vous êtes la référente d’Enzo, 8 mois, qui fréquente la crèche depuis déjà 4 mois. Jusqu’à présent, les séparations se passaient facilement tant pour Enzo que pour ses parents mais depuis une semaine son arrivée à la crèche est difficile. Il pleure longtemps lorsque ses parents s’en vont, il sait ramper mais passe beaucoup de temps près de vous tout au long de la journée et il refuse que la nouvelle stagiaire prenne soin de lui. Il traverse une période appelée « angoisse du huitième mois » ou « peur de l’étranger ».

A lire aussi :Fiche activité 16 : Parcours du tunnel un extrait de l'ouvrage 105 activités et jeux pour les 0-6 ans

ACTIVITÉ 2 Angoisse de séparation


Entre 6 et 8 mois, l’enfant comprend progressivement que sa mère et lui sont deux entités différentes et qu’il peut en être séparé. Le départ de celle-ci crée alors une angoisse plus ou moins forte selon les enfants. Il est compliqué pour un enfant de faire son entrée en collectivité à cette période. L’adulte doit être patient, ne pas brusquer l’enfant et lui fournir une sécurité aff ective. Les rituels de séparation sont particulièrement importants à ce moment ; si toutes les journées en collectivité débutent de la même manière, l’enfant se rassurera peu à peu en se disant qu’elles finiront également de la même manière, c’est-à-dire par le retour de ses parents. Ce n’est que dans ces conditions que l’enfant pourra se socialiser. Pour aller vers les autres, l’enfant a besoin d’une bonne sécurité aff ective.

C’EST À VOUS…

Pour aider le jeune enfant à dépasser cette angoisse de séparation, l’adulte peut faire avec lui des jeux de « coucou/caché ».

CAP accompagnant éducatif petite enfance

Selon vous, à quoi sert cette activité ?

Corrigé

Mise en situation professionnelle

Avant le déjeuner, il y a un temps de jeux libres dans cette crèche collective. Vous en profitez pour observer Mia et Savannah, qui ont 28 et 32 mois. Elles jouent à la dînette dans l’espace dédié aux jeux symboliques et elles se font goûter mutuellement leurs « recettes » :

  • « Est bon la glace au kokolat, mange. »
  • « Oui et la pomme aussi est bon, tiens. »

ACTIVITÉ 3 Socialisation et interactions précoces


D’après les travaux du psychologue Jean Piaget, avant 18 mois les enfants jouent côte à côte et non ensemble. Passé cet âge, des interactions apparaissent à travers les gestes et les mots. Ces premières interactions peuvent être maladroites : tapes, morsures, etc. Il revient à l’adulte de contribuer à la socialisation de l’enfant en lui expliquant l’attitude requise. Il peut s’appuyer pour cela sur les situations de la vie quotidienne mais également sur des moments spécifiques qu’il aura instaurés. Lectures d’histoires et jeux de marionnettes peuvent proposer au jeune enfant des phrases types et des comportements adaptés pour faire face aux moments conflictuels.
Les travaux de Françoise Dolto nous rappellent qu’une des missions de l’adulte est la verbalisation à l’enfant des émotions qui peuvent l’envahir.
Doté de ces compétences, l’enfant pourra instaurer des interactions de bonne qualité tant avec les autres enfants qu’avec les adultes.

C’EST À VOUS…

À partir des termes suivants, reconstituer la définition de la socialisation : construction – socialisation – l’enfance – l’adolescence – le couple – la famille – l’école – principal – normes – secondaire – valeurs – intégration – primaire – adulte – primaire.

La _____________ peut se définir comme l’apprentissage des __________, des règles et des _________ qui permettent une bonne ____________ à la société. On distingue :
◗ la socialisation __________ qui se déroule durant ____________ et correspond à la ___________ de la personnalité et de l’identité de l’enfant. L’agent de socialisation primaire _________ est ____________ dont l’action est complétée par les lieux d’accueil du jeune enfant, __________, le groupe de pairs… ;
◗la socialisation ____________ qui débute à la fin de __________ et se poursuit à l’âge ____________, elle complète la socialisation _____________ ou la transforme.
Les agents de socialisation sont : les amis, l’environnement professionnel, ___________, la famille, les médias…

Corrigé

POUR ALLER PLUS LOIN...

Scolarisation précoce en Europe

Dans de nombreux pays d’Europe tels l’Allemagne, la Suède, le Portugal ou la Grèce, peu d’enfants sont scolarisés avant 6 ans. Cependant, « la scolarisation précoce favorise la découverte et la connaissance des autres. Le jeune enfant va créer des liens petit à petit, il va apprendre à gérer les premiers conflits, à partager, à vivre avec les autres pour, progressivement, à son rythme, trouver sa place au sein d’un groupe et faire ses premières expériences de l’altérité et de l’amitié. »

«‚Mobilisation de tous les acteurs pour la scolarisation précoce des enfants de moins de 3Œ ans‚»,
https://solidarites-sante.gouv.fr, 2018.


FICHE RESSOURCE


Première séparation entre l’enfant et sa famille

Bien vivre les premières séparations est important tant pour le jeune enfant que pour ses parents. Pour cela, une période d’adaptation est nécessaire. Il faut que l’enfant et ses parents se familiarisent avec le lieu d’accueil et les professionnels qui vont accompagner l’enfant durant l’absence de ses parents.
Pour une séparation réussie, le professionnel aura pris soin de prendre de nombreux renseignements sur l’enfant et ses habitudes. Les moments de sommeil, de repas, les habitudes de jeux sont particulièrement importants à questionner. Le professionnel va aussi présenter son travail et le fonctionnement du lieu à l’enfant et à ses parents car une bonne information est rassurante.
Dans les lieux d’EAJE, le fait de nommer une personne référente facilite l’intégration d’un nouvel enfant car il pourra plus facilement développer une sécurité aff ective nécessaire à son épanouissement dans la structure.
Cependant, malgré toute l’attention et la bienveillance des professionnels, pour certains enfants (en fonction de leur âge, de leur histoire de vie, de la façon dont les parents sont eux-mêmes sereins ou non face à cette séparation), la séparation peut être particulièrement diff icile à accepter. Le professionnel doit être particulièrement patient et rassurant pour l’enfant : il va chercher à mettre des mots sur les émotions de l’enfant et à réaliser des activités qui l’aident à appréhender les notions de présence et d’absence.

Socialisation et interactions précoces

La socialisation est un processus d’apprentissage qui permet à un individu de s’adapter et de s’intégrer à son environnement social et de vivre en groupe.
La socialisation de l’enfant est avant tout le fait de sa famille. En lui transmettant les normes, les règles et les valeurs de notre société, celle-ci contribue à son intégration.
Les autres adultes qui accompagnent l’enfant vont participer à cette socialisation primaire et auront un impact sur la construction de sa personnalité. À la fin de l’adolescence et durant l’âge adulte, cette première socialisation sera complétée ou remise en cause par la socialisation secondaire.
Être accueilli en collectivité, faire partie d’un groupe d’enfants, c’est aussi apprendre à partager, à se respecter, c’est-à-dire à vivre ensemble. Progressivement, à partir de 18 mois, l’enfant va chercher à entrer en interactions avec ses pairs. C’est l’entrée dans la vie sociale. Les premières amitiés vont émerger ; elles seront amplifiées lors de la scolarisation.


S’INTERROGER SUR SA (FUTURE) PRATIQUE…

Dans ma pratique professionnelle dans le cadre d’un accueil collectif, comment vais-je pouvoir guider un enfant qui quitte le cocon familial pour la première fois afin qu’il découvre en douceur les règles, les normes et les valeurs de la structure ?

VOIR ÉGALEMENT LES THÈMES

◗ 12 : « Développement social de l’enfant »
◗ 47 : « Stimulation de la communication et développement du langage »

Vus venez de lire le thème 46 de l'ouvrage CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance. Matières professionnelles
Réussir mes épreuves

CAP accompagnant éducatif petite enfance, sous la coordination de Laurence Lechat,
© 2019 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance.
Matières professionnelles Réussir mes épreuves

Laurence Lechat, Anne-Eva Lebourdais
ISBN: 9782294761201
A paraître le 23 octobre 2019

En savoir plus

réussir CAP accompagnant éducatif petite enfance matières pro

Auteurs

Coordonné par
Laurence Lechat
Avec la collaboration de
Anne-Eva Lebourdais
Françoise Plaire
Cécile Payet
Sandra Onyszko

Détail auteurs
Share
Tweet
Share
Share