Passer au contenu principal

Votre navigateur n’est malheureusement pas entièrement pris en charge. Si vous avez la possibilité de le faire, veuillez passer à une version plus récente ou utiliser Mozilla Firefox, Microsoft Edge, Google Chrome, ou Safari 14 ou plus récent. Si vous n’y parvenez pas et que vous avez besoin d’aide, veuillez nous faire part de vos commentaires.

Nous vous serions reconnaissants de nous faire part de vos commentaires sur cette nouvelle expérience.Faites-nous part de votre opinion(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Elsevier
Publier avec nous
Connect

Allergies - Pathologies en un coup d'oeil pour les infirmiers

14 juin 2023

Pathologies en un coup d'oeil pour les infirmiers

Pathologies en un coup d'oeil pour les infirmiers : Allergies

Cornec, Stéphane;

Pathologies en un coup d'oeil pour les infirmiers(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre), 14-15

Définition

Étiologie

Signes cliniques

Facteurs de risques

Les allergies signent une absence ou une perte de tolérance du système immunitaire vis-à-vis d'allergènes (acariens, poils d'animaux, pollens, médicaments – notamment les antibiotiques –, latex, venin, métaux comme le nickel ou le chrome...) pourtant non pathogènes.        

Les cellules du système immunitaire mises en cause sont les anticorps IgE (immunoglobulines de type E), dirigées en principe contre les parasites, et les lymphocytes T. On parle d' atopie lorsque des IgE sont spécifiquement dirigées contre un allergène.

Manifestations cutanées  :        

*urticaire

*dermatite atopique

Manifestations respiratoires  :        

*rhinite allergique

*asthme

Manifestations généralisées :      

*anaphylaxie

Si les allergies sont très souvent liées à une prédisposition génétique, l' environnement , par le biais des changements climatiques (plus longue exposition aux pollens par ex.) et de la pollution, peut modifier l'expression des gènes ou tout simplement être un facteur aggravant.

(Source : INSERM)

OMPLICATIONS

EXAMENS

TRAITEMENTS

INFORMATIONS             IDE/AS/AMP

L'exposition à un allergène peut entraîner un choc anaphylactique (défaillance cardio-ventilatoire par vasoplégie) ou un œdème de Quincke (œdème localisé au niveau de la face et des voies respiratoires, et pouvant entraîner une détresse vitale).

Le diagnostic est posé par le médecin allergologue. Examen clinique et anamnèse prenant en compte les antécédents personnels et familiaux, l'environnement, les habitudes de vie.

Tests cutanés ou prick-tests                

Examens sanguins    

(dosage des IgE, etc.)

*éviction des allergènes

lorsque cela est possible

*traitement à base d' antihistaminiques            

*désensibilisation ou immunothérapie allergénique (ITA)

En cas de choc anaphylactique à domicile, il existe des stylos injecteurs d'adrénaline.        

Bon à savoir : si l'hygiène a contribué à diminuer l'apparition de certaines pathologies et à augmenter l'espérance de vie, un excès d'hygiène pourrait paradoxalement avoir une influence sur l'augmentation des allergies, le système immunitaire étant moins aguerri.

Découvrez les Pathologies liées à la chaleur