Passer au contenu principal

Votre navigateur n’est malheureusement pas entièrement pris en charge. Si vous avez la possibilité de le faire, veuillez passer à une version plus récente ou utiliser Mozilla Firefox, Microsoft Edge, Google Chrome, ou Safari 14 ou plus récent. Si vous n’y parvenez pas et que vous avez besoin d’aide, veuillez nous faire part de vos commentaires.

Nous vous serions reconnaissants de nous faire part de vos commentaires sur cette nouvelle expérience.Faites-nous part de votre opinion(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Elsevier
Publier avec nous
Connect

Santé mentale : la pandémie déclenche de nouvelles alarmes

France | 22 août 2023

Les équipes de soins primaires jouent un rôle clé dans le dépistage des problèmes de santé mentale ; nous leur proposons des articles en accès gratuit pendant le mois de la sensibilisation à la santé mentale et bien au-delà.

Santé mentale - la pandémie déclenche de nouvelles alarmes

Santé mentale - la pandémie déclenche de nouvelles alarmes

Par John Danaher, MD – 30 avril 2021

Cet article est une traduction. Veuillez trouver l'article original ici.

Le COVID-19 a mis en lumière d’importants sujets de santé comme la santé publique, la gestion des maladies infectieuses et le développement de vaccins. La santé mentale et comportementale représente un autre domaine sensible qui est venu sur le devant de la scène suite à la pandémie. En fait, les ressources concernant la santé mentale ont été parmi les contenus cliniques les plus téléchargés sur la plateforme d’Elsevier dédiée au COVID-19 (Centre d’information sur le nouveau Coronavirus), juste après les informations sur la maladie et les monographies de médicaments.

L’année dernière des millions d’individus ont eu à faire face à des problèmes relatifs à leur isolement vis-à-vis de leur famille, leurs amis et leurs collègues ; au deuil et à la perte d’êtres chers ; à l’anxiété d’être infecté ou de perdre leur emploi. Les incertitudes concernant l’avenir ont également accentué des problèmes préexistants comme les violences conjugales(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre) et les troubles liés à la consommation de drogues.

Dans la plupart des pays, les soins primaires représentent le premier moyen, et parfois le seul, d’aborder et traiter les troubles de santé mentale, mais cette approche peut parfois être négligée en raison du temps alloué au traitement d’autres maladies ou des facteurs de risque objectivés(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre) (obésité, tabagisme, toxicomanie ou autres addictions).

Il est important que les équipes qui traitent les patients dans le contexte des soins primaires abordent très régulièrement les points suivants et dépistent les troubles sous-jacents :

  1. Toujours demander aux patients s’ils ont déjà eu des pensées suicidaires

    . Même s’ils ne montrent pas nécessairement des signes de détresse ou de désespoir, il est important de leur poser cette question au cas où ils l’auraient envisagée. Les données collectées ont montré une augmentation du taux de suicide pendant la pandémie.1

  2. Toujours vérifier que le patient n’est pas en danger et l’interroger sur sa vie à son domicile. Les violences conjugales ont augmenté pendant la pandémie, touchant les personnes âgées, les enfants et les partenaires intimes.2

  3. Dépister les signes de dépression(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre) et d’anxiété(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre) chez tous les patients ; cette mesure est essentielle, en particulier pendant la pandémie, sachant le nombre très élevé de patients qui sont accablés et présentent des difficultés à faire face aux facteurs de stress de leur vie

    .3

  4. Rechercher les troubles liés à l’usage de substances(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre) à chaque visite du patient. Il existe très clairement une relation entre dépression, anxiété et addiction à diverses substances.4 Il est essentiel de ne pas ignorer ces troubles pendant la pandémie car ils peuvent avoir un effet dévastateur sur les patients, leurs familles et la communauté.

Merci à Loraine Fleming, DNP, PMHNP-BC, PMHCNS-BC, rédactrice clinique du contenu digital pour Elsevier Clinical Solutions, pour sa contribution clinique à cet article.

Écrit par

Dr John Danaher

Dr John Danaher, directeur de “Clinical Solutions” chez Elsevier est depuis longtemps un dirigeant et un expert en santé et en services de santé. Avant de rejoindre le groupe Clinical Solutions, John a été directeur d’enseignement (dans les domaines infirmier et de la santé) chez Elsevier.

Dr John Danaher

Dr John Danaher