Passer au contenu principal

Votre navigateur n’est malheureusement pas entièrement pris en charge. Si vous avez la possibilité de le faire, veuillez passer à une version plus récente ou utiliser Mozilla Firefox, Microsoft Edge, Google Chrome, ou Safari 14 ou plus récent. Si vous n’y parvenez pas et que vous avez besoin d’aide, veuillez nous faire part de vos commentaires.

Nous vous serions reconnaissants de nous faire part de vos commentaires sur cette nouvelle expérience.Faites-nous part de votre opinion(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Elsevier
Publier avec nous
Connect

Moyens, techniques et perspectives de la neuromodulation

20 mars 2023

Par Monique Remillieux

Elsevier

Les nombreuses indications de la neuromodulation

Nous vous invitons à lire la présentation de l'ouvrage Neuromodulation en neurologie et en psychiatrie (S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)par Pr Maurice Masson.

Préface

Il y avait autrefois, au siècle dernier, une discipline hybride qui s'appelait la neuropsychiatrie. La séparation entre les deux composants de cette discipline est survenue le 30 décembre 1968. Le divorce a été prononcé à l'amiable, chacun conservant ses acquêts et évitant de franchir la frontière séparant désormais neurologie et psychiatrie. Mais les choses ont évolué : grâce à la neuropsychologie, la neurologie est devenue une science moins «dure» et grâce à la biologie, la psychiatrie est devenue une science moins «molle». Un pas de plus dans le sens d'un rapprochement entre ces deux disciplines est effectué par Mihaela Bustuchină Vlaicu, neurologue, dont j'ai pu, à maintes reprises apprécier les qualités, et Andrei Vlaicu, psychiatre, son fils, dont la contribution valide l'adage «bon sang ne saurait mentir». Ce rapprochement a lieu sur le terrain de la neuromodulation.

Pour les psychiatres le recours à la neuromodulation implique une rupture avec leur approche traditionnelle puisque cette technique court-circuite la parole pour s'adresser directement au cerveau. Cette démarche n'est pas entièrement nouvelle : on en trouve les racines dans l'électro-convulsivothérapie introduite en 1938 par Hugo Cerletti et dans la psychochirurgie qui valut le prix Nobel à Egas Moniz en 1949, distinction qui par la suite fut vivement contestée. Chez les neurologues, c'est dans le traitement de la maladie de Parkinson que la stimulation cérébrale profonde, sous l'influence déterminante d'Alim-Louis Benabid et de Pierre Pollak, a remplacé la neurochirurgie lésionnelle qui avait notamment pour cible le pallidum.

Un premier chapitre est consacré à l'exposé de données neurophysiologiques fondamentales qui montrent l'importance, à côté des localisations neurologiques classiques, de réseaux dont la neuroradiologie fonctionnelle cerne de plus en plus précisément les contours et les ramifications. Un dysfonctionnement de ces réseaux est mis en cause dans un grand nombre de troubles neurologiques et psychiatriques. Il est tentant de s'introduire dans ces réseaux pour en « redresser» le fonctionnement par des méthodes invasives ou non invasives. C'est le but poursuivi par la neuromodulation.

Chapitre 1

Les auteurs nous livrent le résultat d'un travail de bénédictins au cours duquel ils ont passé en revue de façon exhaustive et minutieuse les nombreuses techniques de neuromodulation. Pour beaucoup de lecteurs, ce sera l'occasion de découvrir un monde dont il ne soupçonnait pas la grande diversité allant bien au-delà de ce qui lui est familier : la sismothérapie, l'électrostimulation périphérique et médullaire, la stimulation du nerf vague et, bien sûr, la stimulation cérébrale profonde. Les techniques se sont multipliées  : stimulation magnétique transcrânienne, magnétosismothérapie, stimulation électrique transcrânienne et corticale, recours aux ultrasons et aux photons. Les dispositifs et les procédures utilisées dans chacune de ces techniques font l'objet d'une description détaillée. La richesse des références bibliographique est impressionnante.

Magnetosismo therapie

Parallèlement à l'inventivité dans le domaine technique, on assiste à une tendance à diversifier les indications dans le domaine de la neurologie et de la psychiatrie. À côté des dépressions résistantes, les psychiatres tentent de préciser la place de la neuromodulation dans des domaines aussi divers que les troubles obsessionnels compulsifs, les états de dépendance, la schizophrénie, le spectre de l'autisme, le stress post-traumatique, les troubles anxieux, le déficit de l'attention avec hyperactivité. Au-delà des indications bien établies dans le traitement de la douleur, de la maladie de Parkinson, des mouvements anormaux, les neurologues explorent les indications éventuelles de la neuromodulation dans les épilepsies pharmacorésistantes, les céphalées, la neuroréhabilitation qui s'adresse en particulier aux séquelles motrices et aphasiques des accidents vasculaires cérébraux.

Troubles obsessionnels compulsifs

Cet ouvrage répond à la nécessité d'un inventaire recensant les moyens, les techniques et les perspectives de la neuromodulation. Il a aussi le mérite d'expliciter la logique neurophysiologique supportant chacune des techniques. Il convient cependant de noter, ce que font les auteurs, que certaines techniques, même non invasives, ne sont pas entièrement anodines et que certaines indications ne disposent pas actuellement d'un niveau suffisant de preuves. Le risque serait que la neuromodulation devienne une panacée au service de cerveaux insuffisamment critiques.

Pr Maurice Masson

Table des matières

I. Principes et aspects techniques (chapitres 1 à 4)

II. Applications cliniques en psychiatrie (chapitres 5 et 6)

III. Applications cliniques en neurologie (chapitres 7 à 13)

V. Perspectives (chapitre 14)

liste des chapitres
  1. Bases anatomopathologiques

  2. Méthodes et technologies

  3. Nouvelles thérapies de neuromodulation cérébrale

  4. Stimulation des nerfs périphériques et de la moelle spinale

  5. Dépression résistante aux traitements

  6. Autres applications en psychiatrie

  7. Épilepsie

  8. Douleur chronique

  9. Migraine

  10. Algie vasculaire de la face

  11. Maladies neurodégénératives

  12. Troubles du mouvement (hors maladie de Parkinson)

  13. Neuroréhabilitation

  14. Futures orientations.

Neuromodulation en neurologie et en psychiatrie © 2023, Elsevier Masson SAS

Auteurs

Mihaela Bustuchină Vlaicu, neurologue, a travaillé pendant plus de deux décennies au sein de l’équipe de neurochirurgie de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris. Docteur en neurosciences, elle est membre de la Société française de neurologie, de l’Académie européenne de neurologie et de la Société française et internationale de neuromodulation.

Andrei Vlaicu, psychiatre, est praticien hospitalier au centre hospitalier de la Haute-Marne André Breton à Saint Dizier. Passionné par les avancées technologiques de la médecine, il souhaite accompagner les jeunes praticiens à s’intéresser aux bases neurocérébrales des affections psychiatriques

Neuromodulation en neurologie et en psychiatrie Mihaela Bustuchina Vlaicu ISBN 9782294778629 2023

en savoir plus(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)