Passer au contenu principal

Votre navigateur n’est malheureusement pas entièrement pris en charge. Si vous avez la possibilité de le faire, veuillez passer à une version plus récente ou utiliser Mozilla Firefox, Microsoft Edge, Google Chrome, ou Safari 14 ou plus récent. Si vous n’y parvenez pas et que vous avez besoin d’aide, veuillez nous faire part de vos commentaires.

Nous vous serions reconnaissants de nous faire part de vos commentaires sur cette nouvelle expérience.Faites-nous part de votre opinion(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Elsevier
Publier avec nous
Connect

L'endométriose : une maladie féminine complexe

France | 4 mai 2021

Banner Sages-Femmes

Le prochain numéro de la revue Sages-femmes(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre) sera consacré à l'endométriose.

En avant première le résumé de plusieurs articles :

Sages-Femmes

Sages-Femmes

L’endométriose

Longtemps ignorée, l’endométriose est une maladie féminine complexe qui entraîne des douleurs pelviennes invalidantes. L’errance diagnostique, fréquente, est à l’origine d’une grande détresse psychologique, d’autant que certaines femmes sont confrontées à des difficultés pour avoir un enfant. La recherche œuvre pour mieux connaître les contours de cette pathologie, pour faciliter son identification et améliorer sa prise en charge dans le cadre d’un véritable parcours de soins. Lors des consultations de gynécologie, la sage-femme a un rôle central dans le repérage et l’accompagnement de ses patientes.

Le prochain numéro de la revue Sages-femmes(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre) est consacrée à cette maladie. Un dossier complet de plusieurs articles :

L’endométriose, une maladie encore méconnue

L’endométriose se définit comme la présence de tissu endométrial hormono-dépendant en dehors de la cavité utérine. Cette maladie entraîne des douleurs dont la cause reste souvent ignorée pendant longtemps et peut avoir un impact sur la fertilité des femmes atteintes. Un diagnostic précoce permet de proposer une prise en charge et d’éviter une potentielle aggravation. Des recherches sont en cours pour comprendre les mécanismes en jeu et pour élaborer un parcours de soins adapté aux patientes.

Prendre en charge une patiente atteinte d’endométriose

Le diagnostic de l’endométriose est difficile et souvent tardif en raison d’une méconnaissance ou d’un défaut d’attention prêté aux symptômes, notamment aux dysménorrhées dont la fréquence en population est relativement importante. Afin de permettre aux femmes atteintes de bénéficier d’une prise en charge adéquate, la collaboration des professionnels de santé est essentielle. Des recommandations ont été publiées et des associations existent pour soutenir et pour informer les patientes

L’endométriose du côté des patientes

L’endométriose est une maladie dont les professionnels de santé et le grand public entendent de plus en plus parler. Les personnes atteintes décrivent souvent un parcours long et douloureux. Le corps médical et la recherche se sont enfin emparés de cette problématique, leur laissant espérer, à l’avenir, une meilleure prise en charge de leurs symptômes et de leur maladie.

Stratégie diagnostique dans l’endométriose

L’endométriose est une pathologie fréquente, mais pour laquelle il existe un retard diagnostique. Les éléments sémiologiques évocateurs devraient être recherchés chez les femmes présentant une symptomatologie algique gynécologique ou une infertilité. Les examens complémentaires de choix sont d’abord l’échographie pelvienne, idéalement réalisée par un praticien référent en imagerie de la femme, puis l’imagerie par résonance magnétique pelvienne.

Impact de l’endométriose sur la fertilité et la grossesse

Évoquer le lien entre l’endométriose et les troubles de la fertilité est difficile étant donné que la valeur pronostique est complexe à évaluer. Toutes les femmes atteintes de cette pathologie ne sont pas infertiles, les mécanismes en jeu sont nombreux et les différentes étapes de la reproduction peuvent être affectées. Les éventuels impacts sur la sexualité et la libido, du fait des dyspareunies, sont aussi des facteurs limitants. Après le diagnostic, le binôme médecin-patiente doit s’interroger sur la place du traitement chirurgical et de l’assistance médicale à la procréation.

La sage-femme face à une suspicion d’endométriose

Professionnelles de premier recours, fortes de la reconnaissance de leurs compétences élargies, les sages-femmes sont de plus en plus nombreuses à proposer des consultations gynécologiques à des femmes de tout âge, sans pathologies avérées. Face à des douleurs évoquant une endométriose, il est recommandé de pratiquer un examen clinique et de prescrire une échographie pelvienne.

Un dossier complet à découvrir dans Sages-femmes(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre);20(3) : 9-30. Mai-juin 2021

Je découvre la revue(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Découvrez l'ensemble des articles dédié aux Sages-Femmes