Passer au contenu principal

Votre navigateur n’est malheureusement pas entièrement pris en charge. Si vous avez la possibilité de le faire, veuillez passer à une version plus récente ou utiliser Mozilla Firefox, Microsoft Edge, Google Chrome, ou Safari 14 ou plus récent. Si vous n’y parvenez pas et que vous avez besoin d’aide, veuillez nous faire part de vos commentaires.

Nous vous serions reconnaissants de nous faire part de vos commentaires sur cette nouvelle expérience.Faites-nous part de votre opinion(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Elsevier
Publier avec nous
Connect

Le traité EMC Ophtalmologie présenté par le Pr Jean-Paul Renard

27 janvier 2022

Nouvelle plateforme: ClinicalKey Now Par Monique Remillieux

Ophtalmologie - ClinicalKey Now

Les pathologies, leurs manifestations, le diagnostic clinique, les éléments d'exploration, les thérapeutiques

Découvrez l'EMC Ophtalmologie présentée par son directeur scientifique, en vidéo ou par écrit.

Professeur Jean-Paul Renard

Ophtalmologue au Centre ophtalmologique Breteuil à Paris, à l'Hôpital Cochin et à l'Hôpital Bégin Enseignant à la Sorbonne Université de Médecine Vice-Président de la Société Française du Glaucome Ancien chef du service d’ophtalmologie de l'Hôpital du Val-de-Grâce

Professeur Jean-Paul Renard

Professeur Jean-Paul Renard

Présentation de l'EMC en 8 minutes avec de nombreux écrans

Interview du directeur scientifique de l-EMC Ophtalmologie - Pr Jean-Paul Renard

Comment est composé le comité scientifique du traité EMC Ophtalmologie ? Quelle est sa méthode de travail ?

Le comité scientifique de l’EMC que j’ai le plaisir de diriger est composé d'un grand nombre de spécialistes, des professeurs d'université et aussi des ophtalmologistes reconnus pour leur importance et leur connaissance dans la spécialité. L'ensemble de ces personnes recouvre toutes les différentes spécialités de notre spécialité, à savoir aussi bien des domaines comme le glaucome, comme la rétine, comme la cornée.

Comité scientifique

  • Directeur scientifique

    Jean-Paul Renard (Paris)

  • Comité scientifique

    • Tristan Bourcier (Strasbourg)

    • Christophe Chiquet (Grenoble)

    • Antoine Labbé (Paris)

    • Marc Labetoulle (Paris)

    • Frédéric Mouriaux (Caen)

    • Pierre-Yves Robert (Limoges)

    • Éric Sellem (Lyon)

    • Vincent Soler (Toulouse)

Toutes les pathologies sont représentées dans ce comité scientifique, qui va être en lien permanent par des échanges réguliers, par mail ou par téléphone, sur d'éventuelles nouveautés à inclure au sein de l'EMC. Par ailleurs deux réunions annuelles vont permettre de nous réunir physiquement et d'étudier la table des matières de l'EMC et de voir où en est exactement les différents articles qui sont en cours et surtout de rechercher si des nouveautés peuvent être incluses au sein de l'EMC.

Table des matières EMC Ophtalmologie

  • GÉNÉRALITÉS

  • ANATOMIE

  • PHYSIOLOGIE

  • MÉTHODES D'EXAMEN

  • PAUPIÈRES

  • CONJONCTIVE

  • APPAREIL LACRYMAL

  • CORNÉE

  • SCLÉROTIQUE ET UVÉE

  • VITRÉ – RÉTINE

  • CRISTALLIN

  • GLAUCOMES ET PATHOLOGIE DU TONUS OCULAIRE

  • APPAREIL OCULAIRE ET PATHOLOGIE GÉNÉRALE

  • NEURO-OPHTALMOLOGIE

  • ORBITE

  • TRAUMATISMES DE L'ŒIL

  • PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN OPHTALMOLOGIE

  • THÉRAPEUTIQUES

  • QUALITE DE VIE ET APTITUDE

Au-delà de réviser les articles qui ont une durée de vie de cinq ans et de rechercher d'autres auteurs pour les mettre à jour, le comité va demander à chaque rédacteur une rédaction au-delà de l'article d'un enrichissement sur le sujet qu’ils doivent traiter par un certain nombre de vidéos, par des cas cliniques mais aussi par des images dans l'exercice de notre profession et tous ces éléments, tous ces enrichissements vont venir sur la plateforme électronique de l'EMC où les lecteurs pourront venir compléter leurs interrogations mais également pourront venir compléter l'article lui-même auquel ils ont accès au sein de l’EMC.

Que représente l’EMC comme source d'information pour ses abonnés ?

Il faut savoir qu'au sein de l'EMC, les abonnés vont avoir accès à tous les aspects de la spécialité. Aussi biens au domaine de l'anatomie, de la physiologie pour les étudiants mais bien au-delà, sur toutes les pathologies des différents secteurs de l'ophtalmologie, à savoir aussi bien dans le domaine de l'orbite, dans le domaine des annexes oculaires, les pathologies des paupières, des voies lacrymales et l'ensemble des pathologies du globe oculaire qui va de la cornée jusqu'au nerf optique à la partie postérieure.

Table des matières anatomie

  • Anatomie de la cornée

  • Anatomie de la sclérotique

  • Anatomie de l'angle iridocornéen

  • Imagerie de l'angle irido-cornéen

  • Anatomie de la rétine

  • Cristallin et zonule : anatomie et embryologie

  • Anatomie chirurgicale des paupières et des sourcils

  • Conjonctive

  • Anatomie des muscles oculomoteurs

  • Anatomie et vascularisation de l'orbite

  • Anatomie et physiologie des voies lacrymales

  • Anatomie de la papille optique et des fibres optiques rétiniennes

  • Nerf optique

  • Chiasma : anatomie, organisation fonctionnelle et neuro-imagerie

  • Tractographie des voies visuelles

Avec bien sûr à la fois l'étude des pathologies mais aussi l'étude des traitements, des traitements médicaux des techniques chirurgicales et de tous les éléments d'exploration les plus récents dont on peut disposer et dont on peut avoir besoin dans l'exercice de la spécialité.

Exemple : tables des matières

Glaucomes et pathologie du tonus oculaire

  • Hypertonie oculaire simple

  • Éléments diagnostiques du glaucome primitif à angle ouvert

  • Évaluation de la progression du glaucome en tomographie par cohérence optique

  • Glaucomes primitifs par fermeture de l'angle

  • Glaucome néovasculaire

  • Glaucome à pression normale

  • Traitement chirurgical du glaucome à angle ouvert

  • Traitements des glaucomes réfractaires

  • Glaucomes congénitaux

  • Pharmacologie des médications antiglaucomateuses

  • Trabéculoplasties

  • Stratégies thérapeutiques du glaucome primitif à angle ouvert

C'est une encyclopédie la plus complète possible, aussi bien sur le plan clinique que diagnostique, que thérapeutique, que sur les éléments fondamentaux des connaissances de l'anatomie, de la physiologie et des méthodes d'examen. Et c'est vraiment une spécificité française, qui a essaimé dans d'autres pays d'Europe mais qui peut être une fierté car on ne retrouve pas d'autres documents d'enrichissement aussi mis à jour régulièrement dans le domaine médical.

Parlez-nous de votre collaboration avec les équipes Elsevier et celle du Journal Français d'Ophtalmologie.

Il y a une riche collaboration effectivement avec deux personnes au sein d’Elsevier : Mme Mazzocchi et Mme Girard. Elles vont assurer l'ensemble du suivi des articles. Lors de la réception de l'article, rédigé par l'auteur, elles vont me le transmettre et je vais choisir deux reviewers spécialisés dans la thématique de l'article proposé.  Les deux reviewers vont transmettre dans un délai le plus rapide possible une analyse complète à la fois sur la forme et le fond de l'article. Lorsque je les reçois, ils seront transmis à l'auteur pour une révision de l'article initial. Les nouvelles corrections ainsi reçues seront analysées par moi-même et en fonction du résultat, soumises à nouveau au reviewer ou acceptées pour l'envoi de l'article dans la chaîne d'élaboration et la chaîne d'impression. Un certain nombre d'articles, et c'est une spécificité de l’EMC d'ophtalmologie, en fonction de leur intérêt, vont pouvoir bénéficier d'une publication au sein du Journal Français d'Ophtalmologie, au niveau duquel je suis rédacteur adjoint, et en collaboration avec le professeur Baudouin, nous pouvons ainsi mettre en relief un certain nombre d'articles de l’EMC qui sont particulièrement intéressants, particulièrement didactiques, pour l'ensemble de la communauté ophtalmologique.  Les articles qui sont publiés dans le Journal Français d'Ophtalmologie sont l'objet d'une publication plus courte et moins dense que le contenu complet qui se trouve dans l’EMC pour permettre ainsi une meilleure connaissance de toutes les documentations présentes au sein de l’EMC.

Quelles thématiques sont développées dans le traité EMC Ophtalmologie ?

Les thématiques que l'on peut retrouver au sein de l’EMC d’ophtalmologie, elles sont multiples. Elles vont de domaines très variés comme de la chirurgie de l’hypermétropie en passant par toutes les techniques de chirurgie réfractive ou encore par un certain nombre de pathologies qui sont rarement retrouvées dans la documentation habituelle régulière de la spécialité. Et, en plus, on va retrouver l'ensemble des éléments spécifiquement oculaires, à la fois l'ensemble des pathologies, leurs manifestations, le diagnostic clinique,  les éléments d'exploration et également toutes les thérapeutiques qui se rapprochent à chacune de ces pathologies du domaine de la cornée, du domaine du glaucome, du domaine du segment antérieur de la chirurgie de la cataracte,  de la chirurgie réfractive en passant par toutes les pathologies à la fois du corps ciliaire, les pathologies inflammatoires, tumorales, traumatiques, dégénératives, si bien que de la cornée jusqu'au nerf optique, le lecteur pourra retrouver toutes les questions qu'il se pose dans ces pathologies. Il faut savoir qu'on va retrouver également au sein de l’EMC un certain nombre d'éléments, de connaissances fondamentales dans l'exercice de la profession qui vont aussi bien de certaines questions comme œil et grossesse ou encore d'autres questions avec des pathologies plus rares de parasitose, ou des pathologies à la fois de la surface oculaire ou encore du demodex au niveau des cils palpébraux.

À qui s'adresse le traité ? Comment et à quel stade l'utiliser ?

Dès le stade de l'étudiant qui va rechercher un certain nombre de données fondamentales de l'anatomie, de la physiologie, mais aussi le jeune interne qui va poursuivre ses recherches en recherche clinique, en recherche fondamentale, il va retrouver un certain nombre d'éléments qui vont l'aider à développer ces différentes thématiques,  et bien sûr dans l'exercice de la profession de tous les jours, de l'interne en passant par le chef de clinique,  y compris l'ophtalmologiste qui exercent tous les jours : il pourra trouver l'enrichissement des nouvelles connaissances puisque grâce à cette mise à jour exercée par le comité scientifique , il va pouvoir retrouver les dernières connaissances et les dernières mises à jour dans chaque pathologie.

Quelles sont les nouveautés du traité EMC Ophtalmologie ? Pouvez-vous nous parler de son évolution future ?

Les nouveautés dans l’EMC, elles sont permanentes. Ces nouvelles thématiques, elles vont inclure un certain nombre d'éléments et en particulier les nouvelles techniques chirurgicales, les nouvelles techniques d'examen. Ces éléments vont être recherchés par l'ensemble du comité scientifique mais bien au-delà, les nouveaux contextes sanitaires, en particulier la situation Covid que nous connaissons, sont bien entendu pris en charge au sein des nouvelles rédactions de l’EMC, au sein également des nouveaux conseils sanitaires, et bien sûr des éléments éventuels qui pourraient retentir, à la fois sur le traitement des patients ou sur la prise en charge de certaines affections.

En une phrase, pouvez-vous résumer l'intérêt de l'Encyclopédie Médico-Chirurgicale ?

Alors, définir l’EMC en une phrase, c'est un petit peu difficile. On pourrait dire éventuellement que le chemin de l’EMC, c’est la poursuite d'un chemin de connaissance sans cesse enrichi de passionnantes découvertes.