Passer au contenu principal

Votre navigateur n’est malheureusement pas entièrement pris en charge. Si vous avez la possibilité de le faire, veuillez passer à une version plus récente ou utiliser Mozilla Firefox, Microsoft Edge, Google Chrome, ou Safari 14 ou plus récent. Si vous n’y parvenez pas et que vous avez besoin d’aide, veuillez nous faire part de vos commentaires.

Nous vous serions reconnaissants de nous faire part de vos commentaires sur cette nouvelle expérience.Faites-nous part de votre opinion(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Elsevier
Publier avec nous
Connect

Le nouveau monde de la bibliométrie – pour en savoir plus

France | 18 mars 2021

Pour attirer les meilleurs auteurs dans votre revue ou trouver le meilleur journal pour publier votre article, il est indispensable de comprendre le rôle que joue l’analyse quantitative dans les sciences et les options disponibles

Par Hans Zijlstra (traduit de l'anglais)

CiteScore 2019

CiteScore 2019

Quand les auteurs décident dans quelle revue ils soumettront leur article, les mesures de citation jouent souvent un rôle décisif. Elles ont tendance a être considérées comme un indicateur de la valeur scientifique d’un journal. Publier dans une revue réputée à « fort impact » peut influencer positivement la réputation académique d’un auteur, l’évolution de sa carrière et sa capacité à trouver de futurs financements de recherche.

Il existe de nombreuses méthodes pour mesurer les citations et le facteur d’impact est sans doute le plus connu même s’il n’est pas exempt de critiques comme par exemple son manque de transparence et de cohérence. Parmi les autres indices bibliométriques, on peut citer le CiteScore d’Elsevier qui contrairement au facteur d’impact issu des Journal Citation Reports est calculé à partir des citations enregistrées dans la base de données Scopus.

L’intérêt que portent les auteurs à la bibliométrie varie selon les disciplines. Alors qu’en médecine par exemple, la citation des publications est généralement considérée comme très important par les chercheurs, elle est jugée beaucoup moins pertinente dans d’autres domaines comme les mathématiques. L’importance accordée aux indices bibliométriques dépend également des pays, et plus précisément de leur politique gouvernementale. A titre d’exemple, la Chine a récemment annoncé une nouvelle politique relative à l’évaluation des chercheurs qui valorisera moins l’activité de publication dans les revues à « fort impact » que la publication d’articles de « haute qualité ». Ce que cela signifiera en pratique n’est pas encore confirmé, mais les implications de cette nouvelle politique peuvent aller jusqu’à influencer le choix des revues où les auteurs chinois décideront de soumettre leurs articles. Compte tenu de la quantité de travaux de reherche désormais publiés dans les revues étrangères – la Chine est aujourd’hui le pays qui publie le plus d’articles de recherche dans le monde – cette politique est d’autant plus pertinente.

Le CiteScore (disponible gratuitement sur Scopus) a été lancé par Elsevier en décembre 2016 dans le but d’offrir aux utilisateurs un système plus transparent, moderne et complet pour mesurer les citations. La réaction de la communauté a été positive et nous continuons à faire évoluer ce CiteScore pour nous assurer qu’il répond au mieux aux besoins des utilisateurs. Nous avons notamment modifié le calcul pour mieux analyser la valeur des revues biomédicales dont beaucoup sont des organes d’expression officiels de sociétés savantes.

Comme le comportement des utilisateurs vis-à-vis du contenu en ligne évolue, nous continuons également à nous intéresser à d’autres mesures, au-delà des citations, pour donner aux utilisateurs une vision plus globale de la valeur d’un article. En 2017, nous avons acquis la société d’indices bibliométriques alternatifs Plum Analytics(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre) qui fournit des informations sur les interactions des internautes avec les différents types de contenu scientifique (articles, résumés des communications de congrès, chapitres de livres entre autres) qui sont parfois juste évoqués dans les informations ou ont fait l’objet d’un tweet. D'autres mesures "sociétales" ou « sociales » sont à l’étude pour devenir des indices comme par exemple le lien entre les objectifs de développement durable et les publications ou le développement d’indicateurs liés au genre, en somme tout ce qui peut aider les rédacteurs et les sociétés savantes à obtenir une vision plus large de la valeur d’un travail de recherche et de mesurer à la fois son impact et la manière dont il reflète les objectifs de la société au sens large.

En conclusion, que vous soyez responsable de la stratégie de publication d'une revue ou que vous recherchiez la meilleure revue pour publier vos travaux de recherches, il est essentiel d'être conscient de l'importance des indices bibliométriques. Dans tous les cas, votre éditeur chez Elsevier sera heureux d’en discuter avec vous et de répondre à vos questions.

Une nouvelle méthode de calcul pour le CiteScore

Revues Scientifiques

Revues Scientifiques

La nouvelle méthode de calcul du CiteScore 2019 a été dévéloppée à partir des commentaires des utilisateurs et de l'expertise de l'industrie. Cette approche garantit que l’outil est moderne, clair, gratuit et reste simple à comprendre. La nouvelle méthode a été également appliquée pour calculer rétrospectivement les valeurs du CiteScore des 8 années précédentes (2011-2018) afin de permettre une analyse claire et équitable des tendances à travers les années. Les changements adoptés sont les suivants :

1. Ajustement de la méthode de calcul pour l’appliquer aux seules publications évaluées par les pairs

Le fait d'inclure uniquement les publications évaluées par des pairs (articles, revues générales, chapitres de livres et data articles) dans le nombre de citations du numérateur et le nombre de publications du dénominateur rend la comparaison entre les revues plus juste et consistante. Auparavant, toutes les publications étaient incluses dans les calculs (comme par exemple les textes non évalués par des pairs comme les éditoriaux, les revues de presse, les lettres, les notes).

2. Inclure les publications de l'année en cours

Les publications des 4 années antérieures, y compris l’année en cours seront désormais incluses dans le calcul, ce qui signifie que le CiteScore peut être calculé pour des revues n’ayant qu’une seule année de publication. Cela donne rapidement aux nouvelles revues – y compris de nombreux titres en open access – une première indication de leur impact en termes de citations.

3. Fenêtre de citation plus longue (4 ans au lieu de 1)

Les citations seront désormais comptabilisées de manière cumulative, depuis l'année de publication jusqu'à la fin de la fenêtre de calcul, qui peut aller jusqu'à quatre ans. Cela signifie que toutes les citations reçues par les publications au cours de cette période seront comptabilisées dans les valeurs du CiteScore, ce qui permet une évaluation plus solide. Dans le passé, les citations n'étaient comptabilisées que pour l'année précédente.

4. Afficher uniquement une valeur décimale

Les valeurs de CiteScore sont affichées avec une seule décimale afin d'éviter une "fausse précision" et cela conformément aux meilleures pratiques du secteur. Auparavant, les valeurs du CiteScore étaient affichées avec deux décimales.

Un article de

Hans Zijlstra

Hans Zijlstra travaille comme responsable de produits bibliométriques au siège d'Elsevier à Amsterdam. Il est chargé de développer les nouveaux indicateurs bibliométriques de journaux et d'articles dans le but d'améliorer le service d'Elsevier aux chercheurs, aux bibliothécaires, aux éditeurs et aux bailleurs de fonds.

Linkedin(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Sociétés savantes

Accueil Connect

Hans Zijlstra

Hans Zijlstra