Passer au contenu principal

Votre navigateur n’est malheureusement pas entièrement pris en charge. Si vous avez la possibilité de le faire, veuillez passer à une version plus récente ou utiliser Mozilla Firefox, Microsoft Edge, Google Chrome, ou Safari 14 ou plus récent. Si vous n’y parvenez pas et que vous avez besoin d’aide, veuillez nous faire part de vos commentaires.

Nous vous serions reconnaissants de nous faire part de vos commentaires sur cette nouvelle expérience.Faites-nous part de votre opinion(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Elsevier
Publier avec nous
Connect

La 151e astuce du Dr Laurent Dussarps, chirurgien-dentiste

France | 25 février 2023

Par Monique R

La 151e astuce du Dr Laurent Dussarps, chirurgien-dentiste

La 151e astuce du Dr Laurent Dussarps, chirurgien-dentiste

Le Dr Laurent Dussarps, auteur de l'ouvrage 150 trucs et astuces pour le chirurgien-dentiste(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre), vous propose une 151e astuce.

Enregistrement numérique de l’occlusion en cas d’édentement étendu

Cette astuce fonctionne avec les caméras d’empreinte Trios de 3shape. Elle est très appréciable pour enregistrer par exemple l’occlusion en vue de prothèses implantaires.

Le risque de prendre une occlusion numériquement quand il y a un édentement est que le logiciel recalcule la position et ne la fausse.

Exemple d’un cas d’implants

  • Tout d’abord, Il faut cocher dans le menu « Scan Supplémentaire » : « Pré-préparation » (fig. A). Le premier scan sera donc celui de la « pré-préparation » qui est généralement destiné à enregistrer la situation initiale, par exemple avant de préparer une dent.

  • Puis on réalise un bourrelet en silicone d’occlusion sur les vis de cicatrisation en épaisseur suffisante pour qu’il soit un contact avec les dents antagonistes. Il doit également être bloqué sur les vis de cicatrisation.

  • On réalise l’empreinte de « Pré-préparation » en scannant toute l’arcade AVEC le bourrelet en silicone (fig. B).

  • On scanne ensuite l’antagoniste (fig. C).

NB : Ce qui est très intéressant avec le logiciel 3shape c’est que le premier scan est réutilisé comme base pour les suivants ; on ne réenregistre que la zone d’intérêt à chaque étape (contrairement au systémie CEREC, par exemple).

Fig.A.

Figure A

Figure A

Fig.B.

Figure B

Figure B

Fig.C.

Figure C

Figure C

On enregistre l’occlusion à ce moment à partir des seules empreintes disponibles : le scan de la pré-préparation et l’antagoniste : l’intérêt est que le bourrelet assure une zone de contact très précise entre les deux arcades et qu’il n’y aura ainsi pas de déplacement.

Fig.D.

Figure D

Figure D

Les autres scans, à savoir l’enregistrement du profil d’émergence (fig. E) et l’empreinte des scanbodies (fig. F), sont alors effectués.

Fig.E.

Figure E

Figure E

Fig.F.

Figure F

Figure F

Il faut noter qu’il est important de prendre l’occlusion avant d’enregistrer le profil d’émergence et des scanbodies sans quoi ce n’est plus l’empreinte avec le bourrelet qui sera utilisée pour matcher les scans, mais le dernier réalisé.

Dr Laurent Dussarps Docteur en chirurgie dentaire diplômé de l’UFR d’odontologie de Bordeaux Ancien assistant hospitalo-universitaire du service de prothèse à l’université de Bordeaux Attaché hospitalier au CHU de Bordeaux Lauréat de l’Académie nationale de chirurgie dentaire Maîtrise de Sciences biologiques et médicales CES de prothèses fixées, prothèse amovible partielle, d’odontologie légale DU de réhabilitation orale et implantologie (Bordeaux) et d’expertise judiciaire (Bordeaux IV) Expert près la Cour d’appel de Bordeaux

Découvrez les 150 astuces du Docteur Dussarps  dans son ouvrage.

150 trucs et astuces pour le chirurgien-dentiste Optimiser son temps et faciliter la pratique Laurent Dussarps ISBN 9782294778902 2023

Interview du Dr Dussarps 

En savoir plus(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Nos conseils de lecture pour les chirurgiens- dentistes

Tous nos ouvrages sur le site elsevier-masson.fr(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

150 trucs et astuces pour le chirurgien-dentiste

150 trucs et astuces pour le chirurgien-dentiste