Hygiène de vie en post-partum

97822947681188_1200.png

Nous vous proposons de découvrir un extrait de l'ouvrage 110 fiches pour le suivi post-natal mère-enfant

Fiche 27 Hygiène de vie en post-partum : alimentation, repos, sexualité, sport

Bénédicte Coulm : Sage-femme épidémiologiste, Centre de Référence sur lesAgents Tératogènes (CRAT), hôpital Armand  Trousseau, Paris

Hygiène corporelle

  • Éviter les bains tant que les saignements persistent.
  • Jamais de douche vaginale.
  • Pas de tampon hygiénique ou de coupelle menstruelle avant 15 jours (risque infectieux)
  • Soins périnéaux et de césarienne (fiches 13, 14).

Transit

  • Ralenti les 1ers jours : consommation d'aliments riches en fibres : son, fruits et légumes secs (figues sèches, lentilles), soja, céréales complètes (document à télécharger, « Teneur en fibres des aliments »).
  • Hydratation (eau ++).
  • Aller à la selle dès que le besoin s'en fait ressentir.
  • Éviter les efforts expulsifs ++ (faiblesse du périnée).
  • Activer le transit : activité physique légère (exemple : marche) ; vigilance les premiers jours si pesanteur pelvienne (fiche 17).

Alimentation (ANSES 2019) [1]

  • Alimentation équilibrée et variée, à heure régulière.
  • Aliments gras, sucrés et plats cuisinés industriels à limiter.
  • Si absence de carence, pas de compléments alimentaires recommandés.
  • Si allaitement maternel (AM) :
    • régimes amaigrissants contre-indiqués ;
    • si risque de carences : végétaliennes, végétariennes, chirurgie bariatrique etc. : avis d'un médecin nutritionniste souhaitable pour évaluer la nécessité d'une supplémentation : vitamines B 12 (végétalienne), B9, fer, etc (fiche 47).
  • Boissons :
    • eau à privilégier : ne pas attendre d'avoir soif ;
    • éviter la consommation de boissons énergisantes et limiter boissons sucrées et sodas ;
    • si AM :
      • limiter le thé, les boissons avec caféine ; café (2–3 tasses/j),
      • éviter les boissons alcoolisées (voir ci-dessous : « Alcool et AM »).
  • Voir tableau 27.1.

Poids

Voir fiche 7.

Sexualité

  • Reprise des rapports sexuels : estimée à 10 % entre 1–3 semaines, 47 % à 8 semaines, 81 % à 3 mois, 90 % à 8 mois [3].
  • Possible après la phase de cicatrisation périnéale.
  • Rapports souvent ponctuels en PP.
  • Nouvel équilibre à acquérir et recomposition familiale.
  • Libido parfois modifiée.
  • Crainte des dyspareunies, sécheresse vaginale :
    • utilisation de lubrifiant plutôt aqueux, versus lubrifiant gras pour ne pas fragiliser un éventuel préservatif ;
    • assouplissement de la cicatrice : massages périnéaux après cicatrisation, rééducation pelvi-périnéale.
  • Si étape difficile pour le couple, possible consultation conjugale ou sexologique.
  • Voir fiches 30, 31, 32.

Attention, période à risque de grossesse non programmée

À noter

Impact positif de la force musculaire périnéale sur la santé sexuelle : lubrification, libido, excitation sexuelle, orgasme, échelles de satisfaction .

Périnée

  • Verrouillage périnéal à l'effort dans les situations à risque (toux, éternuement, rire, mouchage, port de poids, pressions intra-abdominales, etc.).
  • Auto-renforcement des muscles du plancher pelvien après avoir éliminé toute inversion de commande périnéale (contraction remplacée par une poussée périnéale).
  • Voir fiches 31, 32.

Sommeil, repos et soutien

  • Plusieurs siestes quotidiennes, en phase avec le rythme du bébé.
  • Pouvoir demander de l'aide pour s'occuper du bébé et des tâches quotidiennes :
    • anticiper en anténatal ;
    • repérer les ressources disponibles et aidantes (proches, famille ± professionnels) (fiches 103 à 105).
  • Ne pas hésiter à limiter le nombre et la durée des visites (selon l'envie).

Sport [2]

  • L'activité physique aide à surmonter fatigue, stress et à retrouver sa forme :
    • avant la consultation postnatale, possible activité physique (natation, gymnastique aquatique douce, marche, voire yoga adapté au postnatal) ;
    • proscrire strictement les sports générateurs de pression abdominale (facteur de risque de prolapsus génital).
  • Voir fiche 33.

Toxiques et médicament

Tabac

  • Demi-vie de la nicotine : 60 à 120 min.
  • Risque de reprise du tabac en Post-partum : 82% à 1 an en France [4] :
    • accompagner la non-reprise et/ou encourager l'arrêt ;
    • orienter vers un tabacologue (échecs de sevrage avec traitement substitutif souvent dus à un dosage insuffisant et à la non-utilisation de plusieurs dispositifs à la fois).
  • Éviter le tabagisme passif associé.
  • Si AM : à éviter et encourager les substituts nicotiniques ; sinon, fumer après la mise au sein plutôt qu'avant : délai d'au moins 2 heures avant la mise au sein suivante (AP) [3].
  • Alcool et allaitement maternel

  • À éviter autant que possible .
  • Associé à une moindre production de lait et un arrêt précoce de l'AM (NP3/4) [3].
  • Pas de recommandations spécifiques en cas d'AM mais attention, passage dans le lait (pic d'alcool sous 30 minutes à une heure après ingestion).
  • Au moins 2 heures de délai avant la tétée suivante : à ajuster selon le degré et la quantité d'alcool, la dernière prise alimentaire, l'IMC maternel, etc. (AP) [3].
  • Si doute, possibilité de tirer son lait et le jeter.

Cannabis, cocaïne, héroïne et allaitement maternel (fiche 47)

  • À proscrire.
  • Pour le cannabis :
    • ne pas banaliser ;
    • éviter d'exposer l'enfant à la fumée :
      • concentration en THC dans le lait 8 fois plus importante que dans le plasma maternel,
      • s'abstenir d'allaiter pendant les heures qui suivent ne suffit pas à limiter l'exposition, même en cas de consommation exceptionnelle (THC retrouvé dans le lait plusieurs semaines après une tétée).
A lire aussi : Découvrez la nouvelle revue Sages-femmes. Sages-femmes est la revue d’information et de formation continue de toutes les sages-femmes quel que soit leur mode d’exercice. En savoir plus

Médicaments et compléments alimentaires

  • Sensibiliser la mère (surtout si AM).
  • Informer sur les risques éventuels de l'automédication, y compris pour les compléments alimentaires/phytothérapie (sauf exception, pas d'études sur leur efficacité et les risques éventuels) (fiche 48).
  • Voir : www.lecrat.org.

Recommandations nutritionnelles selon l'ANSES 2019 (tableau 27.1)[1]

Tableau 27.1. Recommandations nutritionnelles selon l'ANSES 2019.

Fruits et légumes

– Consommation à augmenter, en privilégiant les fruits et légumes

« frais »,

– Bien laver les fruits et légumes + épluchage pour éliminer une partie des pesticides de surface,

– Si allaitement maternel (AM) :

Besoins en vitamine A augmentés : privilégier les fruits et légumes riches en bêta-carotène : carottes, patates douces, potiron, épinards, choux, tomates, abricot, etc.

Besoins en vitamine C augmentés : privilégier les fruits et légumes riches en vitamine C : kiwis, fraises, oranges, ananas, pamplemousse, poivrons, brocolis, choux de Bruxelles, choux-fleurs, etc.

Féculents

Limiter la consommation de féculents raffinés et favoriser la consommation de féculents complets.

Légumineuses

– Consommation pluri-hebdomadaire, en privilégiant celles riches en B9 : lentilles, pois cassés et fèves ;

– Si AM : limiter les aliments à base de soja (pas plus d'1 fois/j), en raison de leur richesse en phyto-œstrogènes.

Oléagineux

Consommation d'une petite poignée de fruits à coque/j, sans sel ajouté (amandes, noix, noisettes, pistaches, etc.)

Viandes

– Consommer en quantité modérée les viandes hors volaille (< 500 g/ semaine) ;

– Privilégier les viandes riches en fer : bœuf, lapin, canard, pigeon, caille.

Charcuteries

- Consommation à limiter (25 g/j) ;

–    Charcuteries riches en fer à favoriser : boudin noir.

Poissons, mollusques, crustacés

– Consommation à favoriser, sur la base de 2 portions/semaine (varier les poissons) ;

– Limiter les poissons d'eau douce et prédateurs sauvages à 1 fois/2mois environ (plus contaminés en polluants) : anguille, carpe, lotte, bar, dorade, thon, raie, etc. ;

– Si AM : augmentation des besoins en iode : intérêt du saumon et du hareng.

Œufs

Si AM : augmentation des besoins en iode et vitamine A : intérêt du jaune d'œuf cuit.

Produits laitiers

Si AM : augmentation des besoins en calcium : intérêt des laitages (yaourts, fromages, etc.) ; de la vitamine A (brebis, chèvre, etc.).

Matières grasses

Privilégier les huiles végétales riches en ALA (Acide alpha-linolénique) :

noix, colza.

Sel

Privilégier le sel de table iodé, en quantité raisonnable (lorsque préparation de plats à la maison).

Avis de l'Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail relative à l'actualisation des repères alimentaires du PNNS pour les femmes enceinte ou allaitantes. Juin 2019.

* « 9. Teneur en fibres des aliments » à télécharger sur le site : www.em-consulte. com/e-complement/476811

* « 12. Recommandations nutritionnelles selon l'ANSES 2019 » à télécharger sur le site : www.em-consulte.com/e-complement/476811

Pour en savoir plus

[1]    Avis de l'Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail relative à l'actualisation des repères alimentaires du PNNS pour les femmes enceinte ou allaitantes . Juin 2019 .

[2]    HAS . Prescription d'activité physique et sportive Grossesse et post partum . Organisation des parcours, 2019 .

[3]    CNGOF . Post-partum : recommandations pour la pratique clinique ; 2015

[4]    CNGOF . Prise en charge du tabagisme en cours de grossesse . 2020, p .81–97 .

  • Institut national de santé publique du Québec . Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse 2 ans . Guide pratique pour les mères et les pères, https://www .inspq .qc .ca/mieux-vivre ; 2019 .
  • Grossesse après chirurgie bariatrique : recommandations françaises pour la pratique Clinique . Groupe d'étude sur les grossesses après chirurgie bariatrique – BARIA-MAT (Chirurgie Bariatrique et Maternité) . Septembre 2018 .
  • Haut . Conseil de la Santé Publique - Mise à jour du guide pratique de dépistage et de prise en charge des expositions au plomb chez l'enfant mineur et la femme enceinte ; 2017 .
  • Sport et maternité . Les cahiers du pôle . Ministère des Sports ; janvier 2010 .
  • AFSSAPS . Synthèse de l'enquête réalisée sur les produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans ; 2008–2009 .
  • Santé Publique France : https://agir-pour-bebe .fr .
  • INPES . Le guide nutrition pendant et après la grossesse, 2007 .
  • INPES . Produits ménagers . Précautions d'emploi : www .inpes .sante .fr .
  • https://solidarites-sante .gouv .fr/sante-et-environnement/batiments/ article/saturnisme .
  • www .tabac-info-service .fr .
  • INRS . Les fiches toxicologiques : http://www .inrs .fr
  • www .mangerbouger .fr .

110 fiches pour le suivi post-natal mère–enfant, 2e édition. Anne Battut, Thierry Harvey et Alexandre Lapillonne
© 2020, Elsevier Masson SAS

Je découvre le livre

Consultez l'ensemble des articles dans cette spécialité

Share
Tweet
Share
Share