Passer au contenu principal

Votre navigateur n’est malheureusement pas entièrement pris en charge. Si vous avez la possibilité de le faire, veuillez passer à une version plus récente ou utiliser Mozilla Firefox, Microsoft Edge, Google Chrome, ou Safari 14 ou plus récent. Si vous n’y parvenez pas et que vous avez besoin d’aide, veuillez nous faire part de vos commentaires.

Nous vous serions reconnaissants de nous faire part de vos commentaires sur cette nouvelle expérience.Faites-nous part de votre opinion(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Elsevier
Publier avec nous
Connect

Diabète de type 2 : synthèse clinique et arbre décisionnel

France | 21 mai 2022

Une information clinique en quelques clics dans ClinicalKey Now Par Monique Remillieux

Synthèse Clinique

Synthèse Clinique

Nous vous invitons à découvrir le Diagnostic du diabète de type 2 dans la plateforme ClinicalKey Now(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre) à travers une synthèse clinique et un arbre décisionnel.

Sur ClinicalKey, vous avez accès à l'EMC : l'état de l'art de votre spécialité via un contenu intégral.

Vous pouvez consulter ici l'article de fond sur le Diagnostic du diabète dans le traité AKOS.

le Diagnostic du diabète dans le traité AKOS

le Diagnostic du diabète dans le traité AKOS

Face au patient, pour des décisions rapidesvous avez accès également à 4 autres types de contenus :

  • Synthèses cliniques : des fiches récapitulatives par pathologie

  • Arbres décisionnels : pour une prise de décision rapide et ciblée

  • Médicaments : la base de médicaments Thériaque pour le traitement des patients

  • Recommandations : la majorité des recommandations HAS et Sociétés Savantes

Voici donc la synthèse clinique et l'arbre décisionnel du Diagnostic du Diabète de type 2.

SYNTHÈSE CLINIQUE

Diabète de type 2 : diagnostic

19 juillet 2021 - Foussard, N.; Rigalleau, V.

SOMMAIRE

  • Mise en garde

  • Vue d’ensemble

  • Points clés

  • Diagnostic

    • Diagnostics différentiels

    • Examens complémentaires

  • Références

Liens d’intérêts de N. Foussard: invitation par un industriel à un congrès– laboratoires Lilly, NovoNordisk, Sanofi-Aventis, Sandoz, Servier.Liens d’intérêts de V. Rigalleau: Vincent Rigalleau déclare avoir reçu des prix de recherche en nutrition du Comité Interprofessionnel de la Dinde en France en 1996, et de l'Institut Appert en 1999, de l' ALFEDIAM et de l'Académie nationale de Médecine en partenariat avec l'Institut Servier du Diabète en 1992, 1995, et 1999, de l'ALFEDIAM en partenariat avec Roche en 2001, de l'ALFEDIAM en partenariat avec Merck Lipha Santé en 2003. Il a été président du comité de titration de l'essai GALAPAGOS (Sanofi-Aventis), a participé à une étude observationnelle de la société IMSHealth, a été pris en charge pour congrès (transport, hôtel, repas) par les laboratoires Amgen, Bayer, GSK, Novo, Lilly, Pfizer, Takeda, Scherring-Plough, MSD, Novartis, Abbott, Sanofi-Aventis, Lifescann, Merck, AstraZeneca, biomarin, LucanePharma, URGO ainsi que par les sociétés Nestlé homecare, ASDIA,ISIS-Diabète, Vital-Air, Orkynn, Pharmadom, Guerbet, Icomed, DinnoSanté, TIMKL, SESC et Gilied science, et a reçu des rémunérations pour interventions lors de réunions de formation des laboratoires Novartis, Sanofi-Aventis et de la société Congrès-colloques-conventions.

Mise en garde

Le diabète de type 2 (DT2), maladie multifactorielle associant une insulinorésistance et un trouble de l’insulinosécrétion partiel, représente la grande majorité des diabètes [1]. La démarche diagnostique est simple, mais doit être systématique afin d’éliminer une autre cause.

Vue d’ensemble

Un DT2 peut être longtemps asymptomatique et parfois découvert d’emblée à un stade de complications. Son diagnostic repose sur une hyperglycémie et un faisceau d’arguments cliniques. Cependant, la présence d’éléments atypiques impose des explorations complémentaires à la recherche d’un autre type de diabète.

Points clés

  • Insulinorésistance et trouble de l’insulinosécrétion.

  • Phase longue asymptomatique, nécessité de dépistage « opportuniste » en cas de facteur de risque.

  • Patient d’âge mûr, obèse avec facteurs de risque cardiovasculaires et syndrome métabolique.

  • Diagnostic à partir de glycémies veineuses.

  • Recherche d’une autre cause: diabète de type 1 (DT1), iatrogène, pancréatique, endocrine, génétique.

Diagnostic

Conditions de dosage de la glycémie

  • Dépistage en l’absence de symptômes. Une glycémie à jeun veineuse est réalisée en présence de facteurs de risque de DT2, qui comprennent:

    • l’obésité;

    • un syndrome métabolique:

      • hyperglycémie modérée à jeun avec glycémie ≥ 1,10 g/L,

      • tour de taille élevé: > 94 cm chez l’homme et > 80 cm chez la femme,

      • hypertension artérielle,

      • hypertriglycéridémie ≥ 1,50 g/L,

      • hypoHDLémie < 0,40 g/L chez l’homme et < 0,50 g/L chez la femme;

    • un antécédent familial de DT2;

    • un antécédent personnel de diabète gestationnel ou de macrosomie fœtale ou un syndrome des ovaires polykystiques lorsque le patient est de sexe féminin.

  • En présence de symptômes: la présence d’une asthénie ou d’un syndrome polyuro-polydipsique amène à faire prélever une glycémie veineuse.

Diagnostic de diabète

  • Diabète:

    • en condition de dépistage et en l’absence de symptômes d’hyperglycémie, le diagnostic est porté sur deux glycémies veineuses à jeun ≥ 1,26 g/L;

    • en présence de signes cliniques, le diagnostic peut être porté sur une seule glycémie veineuse ≥ 2 g/L, qu’elle soit réalisée à jeun ou non. La présence d’une glycémie < 2 g/L nécessite la réalisation d’un nouveau prélèvement.

  • Hyperglycémie modérée à jeun: une glycémie veineuse élevée, sans la présence des critères diagnostiques précédents et notamment à jeun entre 1,10 g/L et 1,26 g/L, signe un état prédiabétique.

Diagnostic étiologique d’un DT2Le diagnostic de DT2 est le plus souvent effectué à partir d’une glycémie de dépistage chez un sujet:

  • âgé de plus de 35 ans;

  • présentant ou ayant présenté un surpoids (IMC > 25 kg/m2) et une répartition androïde du tissu adipeux avec un tour de taille élevé, un syndrome métabolique, un tableau d’insulinorésistance (acanthosis nigricans, molluscum pendulum, syndrome des ovaires polykystiques);

  • présentant un antécédent familial de DT2;

  • présentant un antécédent personnel de diabète gestationnel ou de macrosomie fœtale si le patient est de sexe féminin.

Diagnostics différentiels

En l’absence de tableau typique, il convient d’éliminer un autre type de diabète, de réaliser des explorations complémentaires, d’avoir recours à un avis spécialisé, avant de retenir un diagnostic de DT2.La vigilance quant à la possibilité d’un autre type de diabète s’impose en présence de:

  • un âge < 35 ans, même si un DT2 peut être diagnostiqué chez un jeune patient;

  • un IMC < 25 kg/m2 ou un amaigrissement. Au cours d’un DT2, l’amaigrissement entraîne habituellement une amélioration de l’hyperglycémie;

  • un terrain dysimmunitaire, accompagnant plus fréquemment un DT1;

  • un tableau digestif, confusionnel, faisant suspecter un état d’acidocétose;

  • une grossesse nécessitant le recours à un avis spécialisé obstétrical et diabétologique;

  • signes cliniques de maladie endocrinienne: croissance des extrémités faisant suspecter une acromégalie; répartition faciotronculaire des graisses avec fragilité cutanée: hypercortisolisme; triade de Ménard (céphalées, sueurs, palpitations); phéochromocytome; érythème nécrolytique migrateur pouvant traduire la présence d’un glucagonome;

  • un syndrome lipo-atrophique;

  • un antécédent de maladie pancréatique, un ictère cutanéomuqueux, une insuffisance pancréatique exocrine, une exogénose, une hémochromatose ou une mucoviscidose, faisant suspecter un diabète secondaire à une atteinte pancréatique;

  • corticothérapie ou traitements immunosuppresseurs, faisant suspecter un diabète cortico-induit ou après transplantation, et autres thérapeutiques diabétogènes (diurétiques hypokaliémiants, antipsychotiques, antiprotéases, certains progestatifs de synthèse ou thérapies ciblées…);

  • une altération de l’état général faisant suspecter un DT1, un diabète secondaire à une maladie pancréatique, une pathologie intercurrente telle qu’une néoplasie;

  • une origine ethnique sub-saharienne faisant suspecter un diabète cétosique qui débute classiquement par une décompensation cétosique [2] ;

  • une forte histoire familiale de diabète ou une transmission exclusivement maternelle, des atteintes rénales ou une surdité, faisant suspecter un diabète génétique monogénique de type MODY (maturity onset diabetes of the young) [3] ou mitochondrial [4] .

Examens complémentaires

Repérer une situation d’urgence

  • Une prise en charge rapide est nécessaire en cas de:

    • forte hyperglycémie inaugurale et symptomatique;

    • signes d’acidocétose (nausées, vomissements, douleurs abdominales, polypnée, déshydratation);

    • signes d’hyperosmolarité (déshydratation);

    • grossesse.

  • La réalisation d’un scanner pancréatique à la recherche d’un diabète secondaire à une atteinte pancréatique est envisagée en présence d’un(e):

    • amaigrissement franc;

    • altération de l’état général;

    • antécédent ou signes cliniques de maladie pancréatique;

    • exogénose.

  • Le dosage des anticorps anti-GAD, anti-IA2, anti-ZNT8 dont la présence est en faveur d’un DT1 est effectué en présence d’un(e):

    • amaigrissement;

    • acidocétose;

    • âge jeune < 35 ans;

    • IMC < 25 kg/m2.

Références

1. Rigalleau V., Lang J., Gin H.: Étiologie et physiopathologie du diabète de type 2. EMC- Endocrinologie- Nutrition 2007; 18 (3): pp. 1-12. [Article 10-366-D-10].2. Sobngwi E., Gautier J.F.: Adult-onset idiopathic Type I or ketosis-prone Type II diabetes: evidence to revisit diabetes classification. Diabetologia 2002; 45: pp. 283-285.3. Fajans S.S., Bell G.I., Polonsky K.S.: Molecular mechanisms and clinical physiopathology of maturity-onset diabetes of the young. N Engl J Med 2001; 345: pp. 971-980.4. Guillausseau O.J., Massin P., Dubois-Laforgue D., Timsit J., Virally M., Gin H., et al.: Maternally inherited diabetes and deafness: a multicenter survey. Ann Intern Med 2001; 134: pp. 721-728.American Diabetes Association: Diagnosis and classification of diabetes mellitus. Diabetes Care 2014; 37 (Supplement 1): pp. S81-90.HAS. Prévention et dépistage du diabète de type 2 et des maladies liées au diabète. Actualisation du référentiel de pratiques de l’examen périodique de santé (EPS). 2014.Rigalleau V., Monlun M., Foussard N., Blanco L., Mohammedi K.: Diagnostic du diabète. EMC- AKOS (Traité de médecine) 2021; pp. 7. [Article 3-0800].© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

ARBRE DÉCISIONNEL

Diabète de type 2 : diagnostic

15 décembre 2021-Sur la plate forme ClinicaKey Now, vous naviguez dans des arbres décisionnels.Suspicion de de diabète1ère question : Symptômes ou pas de symptômesSymptômes Signes cardinaux :

  • syndrome polyuro-polydipsique

  • amaigriseement - polyphagie

  • asthénie

Pas de symptômesDépistage

  • surpoids

  • syndrome métabolique

  • événement cardiovasculaire

Vous pouvez cliquer pour avoir plus d'informations, par exempleSyndrome métabolique :

  • tour de taille : > 94 cm chez l’homme > 80 cm chez la femme

  • dyslipidémie (hypertriglycéridémie, HDL-C bas)

  • Hypertension artérielle

Vous précisez rapidement votre diagnostic.Exemple :

Arbre

Arbre

Vous cheminez très rapidement dans votre diagnostic

Très rapidement dans votre diagnostic

Très rapidement dans votre diagnostic

Chaque fois que vous avez un doute, vous cliquez sur les 3 points pour avoir des précisions.

Par exemple, si vous cliquez sur les 3 points à droite de Degré d'urgence

  • Nausées, vomissements

  • Polypnée

  • Signes d’acidocétose ou d’hyperosmolarité

  • Pathologie intercurrente majeure

  • Déshydratation

ou si vous cliquez sur les 3 points de Réalisation d'une TDM pancréatique ?

Si :

  • amaigrissement ++

  • douleurs abdominales, cholestase

  • antécédent pancréatique

Pour réduire le temps passé à trouver la bonne information clinique, de la synthèse au texte intégral de l'EMC, avec des informations médicales validées.

La nouvelle plateforme ClinicalKey Now(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

La nouvelle plateforme ClinicalKey Now

La nouvelle plateforme ClinicalKey Now