Méthodologie des épreuves du concours d’entrée en école d’infirmiers anesthésistes: IADE

Selon l’arrêté du 23 juillet 2012 relatif à la formation préparant au diplôme d’État d’infirmier anesthésiste, « les épreuves d’admission évaluent l’aptitude à suivre l’enseignement conduisant au diplôme d’État d’infirmier anesthésiste ».

Ces épreuves comprennent une épreuve écrite d’admissibilité et une épreuve orale d’admission.

L’épreuve écrite d’admissibilité

L’épreuve écrite et anonyme d’une durée de deux heures doit permettre « d’évaluer les connaissances professionnelles et scientifiques du candidat en référence au programme de formation du diplôme d’État d’infirmier ainsi que ses capacités rédactionnelles ». Il est nécessaire d’avoir une note égale ou supérieure à la moyenne pour être admissible.

Elle nécessite :

  • D’une part, des connaissances sûres : il est essentiel de ne pas avoir à « trop réfléchir » pour répondre à l’ensemble des questions dans le temps imparti. C’est le travail réalisé lors de vos révisions théoriques ;
  • D’autre part, d’avoir une méthodologie d’analyse rapide du contenu de la question afin d’y répondre précisément. Ceci peut s’acquérir par l’entraînement ;
  • Et enfin, de savoir gérer son temps.

Certaines données ne peuvent s’inventer ni se déduire : il faut impérativement les apprendre et les comprendre pour mieux les retenir.

N’oubliez pas qu’il vous faudra apprendre plusieurs fois le même cours ou les mêmes données si vous désirez que vos connaissances soient stables dans le temps… et pas seulement en vue du jour de l’examen.


Attention !

Le décret du 23 juillet 2012 ne prévoit pas de programme spécifique de révisions ou de prérequis pour le concours. C’est donc potentiellement l’ensemble du programme du diplôme d’État infirmier qui doit être révisé.

Il est impératif que les connaissances acquises lors de vos études soient remises à jour(exemples : nouvelle législation, découvertes scientifiques, publications, actualités…).

Méthodologie des révisions

en savoir plus

Méthodologie de l’épreuve écrite

en savoir plus

Conseils personnalisés

en savoir plus

L’épreuve orale d’admission

« L’épreuve orale d’admission doit permettre d’apprécier les capacités du candidat :

  • À décliner un raisonnement clinique et à gérer une situation de soins ;
  • À analyser les compétences développées au cours de son expérience professionnelle ;
  • À exposer son projet professionnel ;
  • À suivre la formation.

Cette épreuve consiste en un exposé discussion avec le jury, précédée d’une préparation de durée identique pour tous les candidats. »

Cette épreuve a pour base l’étude d’un cas clinique que vous devez exposer. Elle se doit d’être le reflet de votre pratique quotidienne, l’idée étant bien d’exposer des pratiques professionnelles réalistes et exactes.

Il faut toutefois vous entraîner à cette épreuve, car vous devez montrer au jury :

  • Vos connaissances théoriques + capacité d’observation, raisonnement clinique, c’est à dire trouver des éléments de diagnostic par l’observation directe (besoins du patient) ;
  • Vos capacités à cerner une situation, poser un problème, (± diagnostic infirmier) à mettre en œuvre des actions en reconnaissant les priorités ;
  • Vos compétences techniques, d’organisation, relationnelles, de jugement et de raisonnement ;

Ces compétences sont développées au cours de l’expérience professionnelle, utilisez donc la vôtre !

Méthodologie de l’épreuve orale

en savoir plus

Conseils personnalisés

en savoir plus

Testez votre niveau

Épreuve écrite

en savoir plus

Voir le corrigé

en savoir plus
Share
Tweet
Share
Share