Les annexes cutanées: l’appareil unguéal

Savoirs à acquérir

■ Description de l’appareil unguéal :
–annotation d’une vue dorsale et d’une coupe longitudinale de l’appareil unguéal.
■ Physiologie de l’appareil unguéal :
– taux de croissance mensuel des ongles ;
– rôles des ongles.


L’ongle est une plaque dure de kératine qui protège la face dorsale des extrémités des doigts et des orteils. Il s’intègre dans un ensemble de structures constituant l’appareil unguéal.
L’appareil unguéal fait lui-même partie des annexes cutanées.


1 Description de l’appareil unguéal

1. Morphologie : schéma d’une vue dorsale

► L’appareil unguéal est constitué de l’ongle, bordé par des « bourrelets » de tissus mous qui le surplombent, les replis unguéaux.

➡ L’ongle (ou « lame unguéale » ou « tablette unguéale »)

► De forme rectangulaire et convexe, l’ongle a un grand axe longitudinal aux mains et transversal aux pieds.

► L’ongle présente deux parties : la racine et l’ongle visible.

➡ Les replis unguéaux

► Les replis unguéaux sont des « bourrelets » de tissus mous qui bordent et surplombent l’ongle, celui-ci s’insérant dans la peau comme un verre de montre. Ils sont représentés par les replis latéraux et le repli sus-unguéal.

Fig. 20.1. Morphologie de l’appareil unguéal.

(Cliquez pour agrandir)

2. Structure de l’appareil unguéal sur une coupe longitudinale de l’extrémité d’un doigt

Fig. 20.2. Structure histologique de l’appareil unguéal.

(Cliquez pour agrandir)

➡ La matrice de l’ongle

  • Elle est constituée d’un repli de l’épiderme de la région dorsale des doigts et des orteils.
  • C’est elle qui donne naissance à l’ongle.
  • Elle a la même structure que l’épiderme avec lequel elle est en continuité.
  • Elle est épaisse et comprend une couche germinative, dont les cellules ont seules le pouvoir de se diviser, comme dans l’épiderme.
  • Au-dessus se trouve une couche de 6 à 10 assises de cellules épineuses, issues des mitoses des cellules germinatives.

Elles s’aplatissent progressivement en allant vers le haut, comme dans l’épiderme.

  • Pas de couche granuleuse.
  • Pas de mélanocytes « actifs » (c’est-à-dire qui produisent des pigments mélaniques), sauf chez les sujets noirs de peau

► L’ongle est formé par la matrice grâce aux divisions successives des cellules germinatives, selon un processus identique à celui qui se passe dans l’épiderme.

➡ Le lit de l’ongle

Il est formé :

  • d’épiderme, comme il en existe partout ailleurs dans la peau, mais dont les cellules basales ne présentent que très peu de mitoses ;
  • de derme sous-jacent, mais pas d’hypoderme. Le derme est donc en contact direct avec le périoste de la phalange distale.

➡ La lame unguéale

La lame unguéale est constituée de cellules anucléées, empilées les unes sur les autres. Les cellules contiennent des fibres de kératines dures parallèles à la surface de l’ongle.


Bon à savoir

Un peu de vocabulaire

  • L’éponychium est constituée par les couches supérieure et inférieure de la couche cornée du repli sus-unguéal qui viennent se confondre sur l’ongle.
  • La cuticule est une expansion cornée de l’éponychium.
  • L’hyponychium est un épaississement épidermique de l’extrémité distale du lit de l’ongle qui se prolonge par la pulpe du doigt. Il correspond à la zone où la lame unguéale se détache de son lit. La matière cornée qu’il produit s’accumule naturellement dans la rainure distale.

2 Physiologie

1. Croissance des ongles

► Le taux de croissance moyen est de 0,10 mm par jour, c’est-à-dire de 3 à 4 mm par mois aux mains. Il est deux fois moins rapide aux pieds.


À noter

Les facteurs de croissance

  • Les microtraumatismes répétés peuvent accélérer la pousse des ongles.
  • Les facteurs nutritionnels : comme pour la pousse des poils, la pousse des ongles nécessite un apport continuel et normal en acides aminés, en vitamines

2. Rôles des ongles

  • Rôle de protection : les ongles protègent les extrémités digitales, soumises à de nombreux traumatismes.
  • Rôle dans la préhension : l’ongle off re à la pulpe un plan de contre-pression qui permet de tenir des objets au bout des doigts. De la même manière, le boutonnage d’un vêtement serait bien difficile si ce plan n’existait pas… S’ils sont de taille convenable, les ongles permettent aussi la prise d’objets fins (épingle, etc.).
  • Rôle de défense : les ongles servent à déchirer, couper, griffer, gratter, etc.

© 2017, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Vous venez de lire le chapitre 20 Les annexes cutanées : l’appareil unguéal de la partie 3 Système tégumentaire de l’ouvrage Bac professionnel et Brevet professionnel Esthétique, Cosmétique, Parfumerie – Manuel 2nde, 1re et Tle

auteurs

Gérard Peyrefitte

Médecin, enseignant en biologie et dermatologie

Marie-Claude Martini

Professeure à la faculté de pharmacie

Université Claude-Bernard-Lyon I

Illustrations de Jérôme Camponovo, Élie Debreuve, Éric Debuiche, Gilles Petit, Marie Schmitt

Share
Tweet
Share
Share