Passer au contenu principal

Votre navigateur n’est malheureusement pas entièrement pris en charge. Si vous avez la possibilité de le faire, veuillez passer à une version plus récente ou utiliser Mozilla Firefox, Microsoft Edge, Google Chrome, ou Safari 14 ou plus récent. Si vous n’y parvenez pas et que vous avez besoin d’aide, veuillez nous faire part de vos commentaires.

Nous vous serions reconnaissants de nous faire part de vos commentaires sur cette nouvelle expérience.Faites-nous part de votre opinion(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Elsevier
Publier avec nous
Connect

Comment les numéros spéciaux augmentent la visibilité de votre revue

France | 22 novembre 2021

Présenter des numéros spéciaux lors des conférences ou congrès incite davantage de membres à lire, écrire et expertiser le journal de la Société Australienne et Néo-Zélandaise de Cardiologie (CSANZ).

Par Diana Jones (traduit de l'anglais)

Comment les numéros spéciaux augmentent la visibilité de votre revue

Lorsque les thématiques des numéros spéciaux sont abordées lors des conférences - les téléchargements des articles de la Société Australienne et Néo-Zélandaise de Cardiologie augmentent (CSANZ). (Image principale © istock.com/piranka)

Un défi auquel de nombreuses sociétés savantes sont confrontées est de savoir comment encourager leurs membres à lire et à s'approprier pleinement le contenu de leurs revues et plus particulierement ceux qui ne font pas de recherche et qui n'ont pas nécessairement l'habitude de consulter un journal régulièrement.

Il existe plusieurs moyens reconnus pour encourager la consultation des articles comme l'envoi d'alertes électroniques du sommaire, la promotion du contenu de la revue par le biais de canaux marketing de la Société Savante, l’utilisation des réseaux sociaux et bien entendu la distribution de numéros papier et l’accès au contenu en ligne. Mais comme dit le dicton/ proverbe, "on peut mener un cheval à l’abreuvoir mais on ne peut pas le forcer à boire".

Pour relever ce défi une société savante basée en Australie a réussi récemment à accroître l'intérêt pour le contenu de ses revues en intégrant les thèmatiques de leurs numéros spéciaux dans leur conférence annuelle.

Ces dernières années, Heart, Lung and Circulation(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre) a publié plusieurs numéros spéciaux composés de mises au point dans des domaines variés et émergents en cardiologie. Ces numéros ont généralement été coordonnés par des chercheurs australiens de premier plan, dont un rédacteur en chef adjoint du journal qui participait à la conférence annuelle des copropriétaires du journal : Cardiac Society of Australia and New Zealand (CSANZ)(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre).

Les sessions de la conférence sont alignés sur les thèmes des numéros spéciaux

En 2018 la rédaction de Heart, Lung and Circulation a approché le président de la conférence CSANZ et lui a proposé une session petit-déjeuner sur les thèmes traités dans un numéro spécial sur la cardiologie et le sport(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre), une nouvelle sous-spécialité dans le domaine, pour aider à promouvoir ce contenu et à impliquer leurs membres.

D’après le Pr Andre La Gerche(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre) du Baker Heart and Diabetes Institute de Melbourne qui a organisé le numéro spécial et la séance du petit-déjeuner :

C'est un sujet de niche en cardiologie qui suscite toujours de l'intérêt. Nous n'avons pas souvent l'occasion de rencontrer de jeunes athlètes dans le cadre de notre formation clinique en milieu hospitalier et les soins prodigués aux athlètes sont uniques. Le numéro spécial a suscité un intérêt international et la session du matin a été extrêmement populaire.

Bien que la revue ait déjà été présente au programme de la conférence par le biais d'ateliers sur la publication et le peer reviewing destinés aux chercheurs en début de carrière, cette session alignée sur le contenu du journal était une nouveauté. Le rédacteur qui avait coordonné le numéro et un auteur de renom ont partagé leurs idées et des études de cas intéressants publiés dans certains des articles du numéro en question. Le petit-déjeuner était offert et la participation particulièrement bonne pour une session matinale. L'auditoire a posé de nombreuses questions et les retours sur la session ont été très positifs.

Les articles de ce numéro spécial ont fait l'objet d'environ 75 % de téléchargements supplémentaires par rapport à un article publié dans un numéro régulier de la revue.

Suite à son succès, l'exercice a été répété en 2019. Cette fois la session a porté sur deux numéros spéciaux : l'un sur La mort subite d'origine cardiaque et les arythmies ventriculaires(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre) et l'autre sur L'échocardiographie(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre). Cette fois encore, la session qui s'est tenue le dernier matin de la conférence a attiré un nombre exceptionnel de participants (uniquement des places debout). Les numéros ont ensuite bénéficié d'un nombre important de téléchargements et de citations.

Les réunions virtuelles donnent aussi de bons résultats

Malgré le souhait de répéter les sessions en 2020 et 2021, la pandémie COVID-19 a réduit les espoirs de maintenir les sessions présentielles. Toutefois, des sessions virtuelles présentant les numéros spéciaux les plus récents ont été organisées dans le cadre des conférences de la CSANZ , en format hybride en décembre 2020 et entièrement virtuelles en août 2021. Il s'agissait notamment de numéros spéciaux récents sur Les maladies cardiaques génétiques(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)La santé cardiaque des femmes(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre) et un numéro à venir sur le vieillissement vasculaire.

La moyenne de téléchargements par article pour les deux numéros publiés est déjà deux fois plus élevée que celle des numéros réguliers.

Une autre initiative mise en place pour la conférence d'août 2021 a été le lancement d'un appel à contributions pour un futur numéro spécial sur l'environnement, le climat et la santé cardiovasculaire lors d'une session de la conférence consacrée à ce domaine. Ce numéro thématique prévue en 2022 examinera l'impact de l'environnement, du climat, de la pollution et des événements météorologiques extrêmes ainsi que les solutions potentielles aux impacts actuels et futurs sur la santé cardiovasculaire.

Call for Papers Heart-Lung Circulation

Call for Papers Heart-Lung Circulation

“ L'augmentation du nombre de membres écrivant et participant au peer-reviewing des articles en bonus..."

Ces initiatives ont apporté une multitude d'avantages. Les sessions ont été un tremplin précieux pour mettre en valeur le contenu de la revue auprès des membres de la société ce qui a conduit à une consultation accrue de la revue. De plus, elles ont permis d'augmenter le nombre de membres intéressés par le reviewing et la rédaction d'articles pour la revue, ainsi que par le rôle de coordinateur de numéros spéciaux. Si l'on ajoute à cela l'augmentation de l'exposition/la visiblité et de l'intérêt pour la conférence annuelle de CSANZ, les résultats ont été positifs sur toute la ligne.

D’après le Pr Robert Denniss(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre) de l’Université de Sydney, rédacteur en chef de Heart, Lung and Circulation:

L'intérêt particulier suscité par cette initiative sur nos numéros spéciaux thématiques a été très gratifiant. En outre, le nombre de membres de la CSANZ participant à la rédaction ou au peer reviewing des articles de la revue a augmenté.

Prof Robert Denniss, MD

Prof Robert Denniss, MD

Un article de

Diana Jones

En tant qu'executive publisher pour Elsevier à Sydney, Diana est responsable de la stratégie et du développement d'un portefeuille de revues médicales et scientifiques en partenariat avec des sociétés australiennes et américaines.

LinkedIn(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Diana Jones

Diana Jones