Passer au contenu principal

Votre navigateur n’est malheureusement pas entièrement pris en charge. Si vous avez la possibilité de le faire, veuillez passer à une version plus récente ou utiliser Mozilla Firefox, Microsoft Edge, Google Chrome, ou Safari 14 ou plus récent. Si vous n’y parvenez pas et que vous avez besoin d’aide, veuillez nous faire part de vos commentaires.

Nous vous serions reconnaissants de nous faire part de vos commentaires sur cette nouvelle expérience.Faites-nous part de votre opinion(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Elsevier
Publier avec nous
Connect

Anesthésie & Réanimation, « nouvelle formule »

6 avril 2022

Par Anne-Claire Nonnotte

La revue Anesthésie & Réanimation

La revue Anesthésie & Réanimation (S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)change de couverture et de formule. Découvrez ci-dessous l'édito du numéro 2.

Anesthésie & Réanimation « nouvelle formule »

Jean-Michel Constantin(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre) AP–HP, hôpital Pitié-Salpêtrière, Sorbonne Université, GRC 29, groupe de recherche clinique ARPE, DMU DREAM, 75013 Paris, France

Lorsque l'on questionne des journalistes sur le lancement d'une nouvelle formule, dont certains journaux français ont été très friands autour du changement de siècle, il revient toujours un sentiment d'excitation mêlé à de l'inquiétude, voire un peu d'angoisse : et si cette nouvelle formule ne trouvait pas son public ? En ce qui concerne la revue Anesthésie & Réanimation(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre), je suis sûr que le Bureau Éditorial est très excité de lancer cette nouvelle formule, mais soyez sans crainte, cette nouvelle formule a été pensée pour nous. Revenons en arrière quelques instants. La Société française d'anesthésie et de réanimation (SFAR) avait historiquement une revue, les Annales françaises d'anesthésie et de réanimation, qui mêlait la publication de travaux de recherche, de mises au point, de recommandations et d'informations diverses sur notre société. Progressivement, elle est devenue une revue mixte, où se côtoyaient des articles en anglais et d'autres en français. La ligne éditoriale n'étant plus tenable, la revue officielle de notre société s'est divisée, il y a sept ans, en deux revues : l'une en français, Anesthésie & Réanimation (ANREA), avec une ligne éditoriale orientée vers la formation médicale continue ; l'autre, en anglais, Anaesthesia Critical Care and Pain Medicine (ACCPM), publie des articles originaux de la plus haute qualité, tant scientifiques que cliniques, sur tous les aspects de l'anesthésie, des soins intensifs et de la médecine de la douleur. Toute l'attention a été portée sur ACCPM et le pari est gagné : sous l'impulsion du rédacteur en chef, le Professeur Jean-Yves Lefrant, ACCPM a aujourd'hui un impact factor (IF) de 4,132 et se situe dans la première moitié des revues scientifiques en anesthésie et en réanimation. Mais notre spécialité, transversale aux multiples facettes, allant de l'anesthésie à la réanimation en passant par la médecine périopératoire, a besoin d'une revue pédagogique pour nous aider à entretenir nos connaissances et améliorer la qualité des soins. Aujourd'hui, ANREA se réinvente, pour nous tous, pour répondre à ces exigences.

Des numéros monothématiques

La première chose qui captive notre attention en ouvrant ce nouveau volume est la thématique unique : l'hémodynamique en anesthésie-réanimation. Rien de tel pour faire le tour d'une thématique que de lire huit articles de mise au point, incluant des revues, sur un même sujet. Rien de rébarbatif pour autant : notre spécialité est suffisamment transversale pour produire des articles aussi variés que les indices de perfusion, la place de l'assistance circulatoire en 2022 ou la cible de pression artérielle chez nos patients. Ces articles, écrits par les experts les plus dynamiques de la spécialité, permettent de nous mettre à niveau sur un sujet, sans effort, en se laissant porter au fil des lignes. Tous les deux mois, une thématique nouvelle sera ainsi découpée, décortiquée, revisitée, pour nous permettre de rester à la page.

Un journal qui s'adresse à tous, IADE, IDE de réanimation, MAR

ANREA est destinée à tous depuis ses débuts. Nous avons, en effet, eu l'occasion de constater avec quelle facilité cette revue aux formats numérique et papier circulait de main en main au sein des blocs opératoires comme dans les réanimations, suscitant l'intérêt de tous, car bien que nous ayons des métiers différents, nous avons toutes et tous les mêmes préoccupations. Dès aujourd'hui apparaissent des rubriques dédiées aux IADE avec, pour ce numéro, une présentation du comité IADE et une enquête de pratique sur la « baby noradrénaline » comme article original, et pour les IDE de réanimation une présentation de ce nouveau comité, ancienne commission, présidée comme il se doit par une infirmière de réanimation. À chaque nouveau numéro, de nouvelles rubriques avec des articles dédiés, coordonnés par les comités IADE et IDE Réa de la SFAR. Gageons que les médecins parcourront ces rubriques avec la même voracité que nous lisions tous les numéros passés.

Le Masque et la Plumeau format papier

La pandémie de COVID-19 a été marquée par une avalanche de publications et de recommandations qui, depuis le début de la crise, sont difficiles à suivre. Créée par une jeune équipe chargée de la bibliographie quotidienne dans un service de réanimation de la Pitié-Salpêtrière, Le Masque et la Plume est devenu un rendez-vous aussi attendu que l'émission vedette de France Inter à qui il a emprunté le nom. Cette équipe de jeunes anesthésistes-réanimateurs s'est élargie, recrutant de nouveaux membres venus de toute la France. Toujours à la pointe de l'actualité sur la COVID-19, ils ont élargi leur veille bibliographique aux publications « non-COVID-19 » dans les domaines de l'anesthésie, de la réanimation et de la médecine périopératoire. Quel plaisir de retrouver leur revue de presse dans ANREA, avec toujours le même but, nous permettre de rester informés, de façon ludique, mais sans compromis sur la qualité des informations.

Une revue résolument pratique qui s'invite dans nos services

Pourquoi conserver une revue papier alors que nous sommes abreuvés de médias en ligne ?Juste pour le plaisir de feuilleter la revue au bloc ou en réanimation ? ANREA répond à cette question de la plus convaincante des façons. Une revue pratique avec des cas cliniques commentés par les experts, comme si « on discutait en salle de staff », et des fiches flash. Ces trois fiches flash, biomarqueurs hémodynamiques, ETO et HTA postopératoire, pour ce numéro, ont vocation à se détacher de la revue et à être affichées dans nos services, pour nous aider, pour progresser tous ensemble. Mêler les recommandations de la SFAR publiées en français à des informations pratiques et synthétiques, c'est le pari que fait ANREA et cela ressemble à un pari gagné. La SFAR évolue sans cesse, depuis des années, pour offrir aux professionnels que nous sommes un portail éducationnel adapté à notre spécialité, à ses exigences. Ce portail mêle un Congrès national, un e-congrès, des journées monothématiques, des émissions SFAR-TV, une revue scientifique de haut niveau, un site internet dynamique, une application en évolution perpétuelle et une revue pédagogique. C'est cette revue que vous êtes en train de lire, c'est la vôtre, la nôtre, la revue de la maison de l'anesthésie-réanimation. Cette nouvelle formule saura répondre à vos attentes, parce qu'elle nous ressemble, parce qu'elle a été faite pour nous tous. Il est temps pour vous de découvrir ce numéro, bonne lecture !

Déclaration de liens d'intérêts : L'auteur déclare ne pas avoir de liens d'intérêts

Anesthésie & Réanimation(S’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

© 2022 Société française d'anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.