Qu'est-ce que l'examen par les pairs ?

Les examinateurs jouent un rôle central dans la publication scientifique. L'examen par les pairs permet de valider la recherche, d'établir une méthode d'évaluation de cette dernière et d'améliorer les possibilités de réseautage entre les communautés de recherche. Même s'il est parfois critiqué, l'examen par les pairs reste la méthode la plus largement acceptée pour la validation de la recherche.

Contexte

Elsevier s'appuie sur le processus d'examen par les pairs afin de maintenir la qualité et la validité des articles individuels et des revues les publiant.

L'examen par les pairs est à l'origine de la communication scientifique depuis les premières revues du genre publiées il y a plus de 300 ans. On pense que le Philosophical Transactions of the Royal Society fut la première revue à avoir formalisé le processus d'examen par les pairs.

En septembre 2009, Elsevier s'est associé à Sense About Science, une ONG indépendante œuvrant à promouvoir la compréhension qu'a le public de la « sound science » (données scientifiques solides), afin de lancer la 2009 Peer Review Study, l'étude internationale la plus importante sur les auteurs et les examinateurs.

Visitez gratuitement Elsevier Publishing Campus pour en savoir plus sur l'examen par les pairs.


Le processus d'examen par les pairs

Processus d'examen par les pairs


Types d'examen par les pairs

Examen à simple insu

Les noms des examinateurs ne sont pas visibles par l'auteur. Il s'agit de la méthode la plus commune d'examen.

  • L'anonymat des examinateurs joue en la faveur de l'impartialité des prises de décision, car les examinateurs ne pourront pas être influencés par les auteurs.
  • Les auteurs peuvent avoir peur que les examinateurs retardent la publication et publient l'article en premier.
  • Lorsqu'ils commentent le travail des auteurs, les examinateurs profitent parfois de leur anonymat pour apporter des critiques inutiles, voire virulentes.

Examen en double insu

L'examinateur et l'auteur sont tous deux anonymes.

  • L'anonymat de l'auteur évite les biais de l'examinateur, parfois possibles en raison de l'origine de l'auteur ou d'un d'un précédent travail controversé.
  • Les articles écrits par des auteurs renommés ou prestigieux sont traités pour leur contenu et non ce pour qu'ils représentent.
  • Les examinateurs peuvent souvent identifier les auteurs grâce à leur style d'écriture, le sujet abordé ou leur propre citation.
  • Les auteurs peuvent trouver plus d'informations dans notre guide sur l'examen par les pairs en double insu.

Examen ouvert

L'examinateur et l'auteur se connaissent.

  • Certains pensent qu'il s'agit de la meilleure façon d'éviter des commentaires malveillants, de mettre fin au plagiat, d'éviter que les examinateurs s'en tiennent uniquement à leur agenda et d'encourager un examen honnête et ouvert.
  • D'autres voient l'examen ouvert comme un processus faussé, car la politesse et la peur de représailles peuvent amener l'examinateur à minimiser ses critiques.

Un examen par les pairs plus transparent

Les examinateurs jouent un rôle essentiel dans la publication universitaire bien que leur contribution ne soit pas souvent évidente. Trois revues Elsevier publient désormais des fichiers d'examen en plus des articles sur ScienceDirect.

  • Reconnaît le rôle important des examinateurs
  • Enrichit les articles publiés et améliore l'expérience de lecture

Service de transfert d'article

Les auteurs Elsevier peuvent transférer gratuitement leur soumission d'article d'une revue à une autre si celui-ci est rejeté, sans avoir besoin de le reformater et souvent sans autre examen par les pairs nécessaire.

  • On ne demande pas aux examinateurs de réviser plusieurs fois le même manuscrit pour des revues différentes.
  • Les auteurs n'ont pas de temps à perdre à reformater leur manuscrit.

Lectures intéressantes