Mr Rodolphe Bourret - Directeur général du centre hospitalier de Valenciennes

" Un hôpital est une chaîne de compétences et il faut absolument que cette chaîne comprenne les décisions qu'on met en oeuvre, et c'est d'autant plus efficace et performant si tout le monde est bien informé "

Pr Jean-Yves Blay - Président de la fédération Unicancer

" La leçon c'est celle de la fluidité et de la vitesse d'exécution, et il faut également être en capacité de mobiliser des structures de téléconsultations qui sont extrêmement utiles pour prendre en charge des patients sans qu'ils ne se déplacent, même chose pour les hotlines et les nouveaux moyens de communication "

Dr Didier Lacapelle - DPC - Responsable Formations médicales coeur de métier de l’APHP

" C'est un modèle à inventer, je pense : comment travailler en urgence alors qu'on est surtout sur un modèle fait pour les maladies chroniques sur lesquelles on a du recul "

Dr Amélie Lansiaux - Chef de service de la délégation à la recherche clinique et à l’innovation (DRCI), Présidente de CME du GHICL ,Présidente de la conférence nationale des présidents de CME des établissements privés non lucratifs

" Nous sommes aujourd'hui dans une période où il faut absolument qu'on reprenne toutes nos activités parce qu'on s'est rendu compte dans cette pandémie que les patients qui n'avaient pas de Covid ne venaient plus nous voir "

M. Cédric Lussiez - Directeur général du GH Nord Essone

" On a réalisé que la santé ne pouvait pas s'assimiler simplement à la fourniture d'un bien ou d'un service dans un lieu donné, mais qu'elle est la réponse d'un tissu globale à des situations. La véritable efficience du système de santé suppose une mise en relation de nos ressources qui doit être opérée. "

Mme Sara Mintrone - Directrice Marketing Stratégique - Dedalus

" Il y a eu une sorte de sélection naturelle de système d'informations : ceux qui étaient déjà prêts, avec une interface utilisateur facile ont été utilisés, les autres ont été mis à côté et effectivement les hôpitaux ont ce problème de reconduire les données "

Pr Antoine Magnan - Professeur de pneumologie, Chef du service de Pneumologie à l'Institut du thorax au CHU de Nantes, Responsable de l'équipe Inserm « Pathologies bronchiques et allergies » et Président de CME du CHU de Nantes

" C'est un changement puisque toutes nos activités sont arrêtées et on s'est concentré sur la prise en charge des patients, et surtout l'organisation d'un grand CHU qui du jour au lendemain doit abandonner son activité et se consacrer à l'épidémie"

M. Dominique Pon - Directeur général de la clinique Pasteur à Toulouse, Responsable ministériel du numérique en santé

" Je pense qu’il faut qu’on soit capable de capitaliser sur ce qui est beau aussi, on est souvent dans l’autoflagellation donc je pense qu’il faut capitaliser sur ce qui s’est passé de beau en mettant en lumière tous les gens qui ont réagit face à la crise, et pas que les médecins et les soignants. "

Dr Stéphane Sanchez - Médecin de Santé Publique, Adjoint au responsable du Pôle territoriale Santé Publique et Performance, CH Troyes

Pr Yazdan Yazdanpanah - Directeur de l’Institut d’immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie à l’Inserm, Chef de service des maladies infectieuses à l’hôpital Bichat à Paris

" Il y a quelque chose qui a très bien marché, c'était la collaboration entre le public et le privé, c'était une des surprises de cette épidémie de voir les gens travailler tous ensemble, même si je trouve qu'on aurait pu améliorer encore l'articulation entre les différents services "

Pr Benoît You - Médecin oncologue à l’Institut de cancérologie des Hospices Civils de Lyon

" Alors qu’on pensait qu’on allait dans une médecine de plus en plus spécialisée avec un hôpital de plus en plus sectorisé, on a été capables en 10 jours d’arrêter tout ça et de revenir à une médecine qui permettait de prendre en charge le plus grand nombre avec une seule maladie "

Inscrivez-vous pour suivre nos prochains événements !

  • Je m'inscris