Quiz ECNi : Urgences pédiatriques

Dernière ligne droite avant les ECNi 2016 : chaque semaine retrouvez un dossier progressif* pour vous entraîner !

*Dossiers progressifs extraits du site ExamPrep ECNi – toutes les infos sur http://www.elsevier-masson.fr/examprepECNi

Cette semaine : PÉDIATRIE

Quiz: Quiz ExamPrep ECNi : PEDIATRIE

Ce dossier progressif est extrait du site ExamPrep ECNi.

Le site ExamPrep ECNi permet de s’entraîner aux ECNi sur des questions isolées et des dossiers progressifs avec réponses commentées, de s’organiser grâce à un planning de révision et de s’évaluer avec des statistiques de résultats.

1. Paul, 3 ans, est amené aux urgences pédiatriques par ses parents car, depuis 24 heures, il refuse de poser le pied par terre. Voici ses constantes : FC 130 bpm, T° 38,8° C., PA 98/60 mmHg. À l’interrogatoire, vous ne retrouvez pas de traumatisme, pas d’altération de l’état général: l’examen neurologique est normal. Dans son carnet de santé, vous ne retrouvez pas d’antécédent particulier en dehors d’une rhinite une semaine auparavant.
Quel diagnostic évoquez-vous?

A - Une synovite aiguë transitoire

B - Une arthrite septique

C - Une épiphysiolyse fémorale supérieure

D - Une ostéochondrite primitive de hanche

E - Une fracture sous périostée du tibia

2. Vous évoquez une arthrite septique de hanche. Parmi les affirmations suivantes concernant les infections ostéoarticulaires, lesquelles sont vraies?

A - Chez l'enfant de moins de 4 ans, le 1er germe responsable est Kingella kingae

B - Les infections ostéoarticulaires atteignent le plus souvent les membres supérieurs

C - Le principal germe responsable chez l'enfant est le staphylocoque aureus

D - Le principal germe responsable chez l'enfant drépanocytaire est Escherichia coli

E - Elle sont principalement d'origine hématogène

3. Quels examens complémentaires réalisez-vous?

A - Des radiographies du bassin de face et de hanches profil de Lauenstein

B - NFS, CRP et une hémoculture

C - Une échographie de hanches

D - Une natrémie

E - Une ponction chirurgicale d'une collection purulente

4. Le bilan retrouve un syndrome inflammatoire biologique. Le prélèvement profond ramène un liquide purulent contenant 70 000 globules blancs et 90% de polynucléaires altérés. Quelles sont les modalités de votre antibiothérapie?

A - Une antibiothérapie orale par Amoxicilline + Acide clavulanique

B - Une antibiothérapie intraveineuse par Amoxicilline + Acide clavulanique +/- Gentamicine

C - Une antibiothérapie intraveineuse par Céfamandole +/- Gentamicine

D - Antibiothérapie active sur le staphylocoque aureus

E - Antibiothérapie active sur kingella kingae

5. Finalement le liquide de ponction est clair. La maman vous rapporte un rash prurigineux il y a 15 jours. À l’examen, vous retrouvez des adénopathies axillaires et prétragiennes, une conjonctivite unilaterale avec œdème des paupières et un erythème noueux. Quel diagnostic évoquez-vous?

A - La maladie de Lyme

B - Une amibiase

C - La maladie des griffes du chat

D - La maladie de Behçet

E - Une sarcoïdose

6. Si la boiterie de Paul n’était pas fébrile et que le bilan n’avait montré aucun syndrome inflammatoire…
Quels sont les deux diagnostics que vous auriez évoqués?

A - Une leucémie aiguë

B - Une synovite aiguë transitoire

C - Une épiphysiolyse fémorale supérieure

D - Un processus expansif intra-crânien

E - Une ostéochondrite primitive de hanche

7. Vous suspectez une synovite aiguë transitoire. Parmi les propositions suivantes, lesquelles sont vraies?

A - Elle survient principalement chez l'enfant de moins de 3 ans

B - Elle peut être fébrile

C - Une radiographie de contrôle à un mois est généralement prescrite

D - Elle correspond à une arthrite réactionnelle

E - Les radiographies du bassin sont toujours normales

8. Après un traitement symptomatique par antalgiques durant 15 jours, Paul boite toujours.
Quelle attitude adoptez-vous?

A - Vous évoquez une épiphysiolyse fémorale supérieure

B - Vous évoquez une ostéochondrite primitive de hanche

C - Vous évoquez une arthrite septique

D - Il s'agit de l'évolution naturelle de la synovite aiguë transitoire

E - Vous évoquez un Osgood Schlatter

9. Vous évoquez une ostéochondrite primitive de hanche. Parmi les examens suivants, lequel permet d’établir un diagnostic de certitude?

A - Une échographie de hanches

B - Des radiographies du bassin de face et de hanche de profil

C - Un scanner

D - Une scintigraphie osseuse au Technetium 99

E - Une scintigraphie osseuse au MIBG

10. Sur un plan physiopathologique, à quoi correspond l’ostéochondrite primitive de hanche ?

A - Une inflammation de la synoviale

B - Une nécrose ischémique du noyau épiphysaire fémoral supérieur

C - Un glissement de la tête fémorale en arrière, en bas et en dedans

D - Un défaut de minéralisation de la tête fémorale

E - Une atteinte du cotyle par défaut de couverture

11. L’évolution de la pathologie de Paul est favorable.
La maman vous interroge alors sur les moyens antalgiques disponibles. Parmi les propositions suivantes, lesquelles sont vraies?

A - La crème EMLA® est efficace après une heure d'application

B - En cas de surdosage en morphine, du Narcan® doit être administré en urgence à la dose de charge de 0,1mg/kg

C - La prescription de codéine est contre-indiquée avant l'âge de 10 ans

D - L'oxygénodépendance ne contre-indique pas l'administration de Meopa

E - La posologie du paracétamol per os est de 15 mg/kg/6 heures

12. Parmi les propositions suivantes concernant l’évaluation de la douleur, lesquelles sont vraies?

A  - Les échelles d'autoévaluation peuvent être utilisées après 4 ans

B - Les échelles d'hétéroévaluation peuvent être utilisées après 4 ans

C - L'échelle visuelle analogique est une méthode d'autoévaluation

D - L'EDIN s'utilise chez le nouveau-né

E - Le QDSA s'utilise chez le nouveau-né

13. Deux ans plus tard, la maman revient vous voir avec sa fille Laura, 12 ans, pour des gonalgies. Elle n’ a pas d’antécédent particulier en dehors d’une varicelle contractée il y a un mois. Laura est partie en vacances dans les Alpes il y a 15 jours; elle se plaint d’une douleur du genou gauche depuis 10 jours qui se majore à la marche. À l’interrogatoire, vous ne retrouvez pas de traumatisme. Ses constantes sont FC 112 bpm, PA 113/78 mmHg, Sat 99% en air ambiant, T. 37,7°C, poids 54 Kg, Taille 141 cm. À l’examen, il n’existe pas d’amyotrophie: vous notez une attitude spontanée en rotation interne du membre inférieur et l’examen du genou ne montre pas de signes inflammatoires locaux. L’examen neurologique est sans particularité. À la marche, il existe une boiterie. Laura est S3P2.
Quel diagnostic faites-vous?

A - Un Osgood Schlatter.

B - Une arthrite juvénile idiopathique.

C - Une épiphysiolyse fémorale supérieure

D - Une luxation du genou

E - Une arthrite septique du genou

14. Vous diagnostiquez une épiphysiolyse fémorale supérieure. Quels facteurs favorisants retrouvez-vous dans l’énoncé?

A - Le sexe

B - Le séjour dans les Alpes

C - La puberté

D - Un surpoids

E - La varicelle

15. Si l’atteinte était bilatérale, quelle pathologie devriez-vous rechercher également chez cette adolescente?

A - Le syndrome des antiphospholipides

B - Une amylose

C - Une hypothyroidie

D - La tuberculose

E - Le syndrome des ovaires polykystiques

Réponses

En savoir plus
Share
Tweet
Share
Share